Menu
NEWS?
Last Updates
Mises à jour
Faire un Don (Paypal)/Make Donation
Donators Have access to personalized service, Budget for balancing armies, Custom army lists, Unit Cards and many more
Télécharger gratuitement la Règle CLASH ! en français
Don conseillé si satisfaits : 10 euros
Download English version CLASH !
FREE. Tip welcomed if satisfied
Télécharger le modèle des fiches d'unité / Download Unit Cards template
Suivez nous sur Facebook
40 Armées Indispensables : de Qadesh à La Marne
T 1 : Armées Antiques et Médiévales
T1.1 : L'Europe
T1.2 : L'Asie
T1.3 : Le Reste
T 2 : Armées 1500-1700
T 3 : Armées 1700-1790
T 4 : Armées 1790-1850
T 5 : Armées 1850-1925
T 6 : Armées Imaginaires
Plans de Terrains pour "combats de rencontre"
Scénarios (Plans de terrains + conditions de victoire)
Nous contacter par Messenger pour :
Proposer une liste, un terrain, un scénario
Demander une liste

Rassembler la documentation nécessaire à ces centaines de listes d'armées a un coût. Merci de nous aider selon vos moyens.
Je suis au RSA, mais merci de votre boulot 1€
Vous pourriez me faire telle liste d'armée? 5€ (au moins)
Si je pouvais je ferai plus, la vie est dure, hein? 10€
Wahou les gars, quel boulot, je vous offre un bouquin ! 15€
Rien que ce que vous offrez, gratuitement, ça les vaut 20€
Je suis raide dingue de cette règle, merci beaucoup ! 50€
Tous droits résérvés © Vincent Hérelle + Philippe Bondurand, 2020

CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

- Les Armées Africaines -

Liste CAF 14 – Les Boers

Les Boers (signifiant « paysan », pluriel « Boere ») sont les pionniers blancs d'Afrique du Sud, originaires, pour la plupart, des régions néerlandophones d'Europe , des provinces indépendantes du nord, alors appelées Provinces-Unies (actuels Pays-Bas), mais venant aussi d'Allemagne, de Belgique et de France. Peu à peu ils s'émancipent de l'autorité coloniale néerlandaise et s'installent dans l'intérieur.

À partir de 1779, l'expansion des Boers est ralentie par les conflits qui se développent sur la frontière orientale avec les populations de langue bantou, les Xhosa, obligeant les autorités de la Colonie du Cap à intervenir en annexant de nouveaux districts et en imposant aux Boers de nouvelles frontières.

En 1795, une révolte boer à Graaff-Reinet contre les autorités coloniales tourne court et en 1806, les Britanniques succèdent aux Néerlandais au gouvernement de la colonie du Cap. Celle-ci s'étend alors sur 194 000 kilomètres carrés et compte un peu plus de 60 000 habitants dont quelque 25 000 Blancs, majoritairement des Boers d'origine franco-germano-néerlandaise, 15 000 Khoisans, 25 000 esclaves et un millier d'hommes libres (anciens esclaves libérés de leur servitude). Une étude portant sur les origines de la population afrikaner en 1807 répartissait celle-ci à l'époque en néerlandais (36,8 %), États de langue allemande (35 %), français (14,6 %), non blancs (7,2 %), autres (2,6 %), indéterminés (3,5 %) et britanniques (0,3 %).

Au début du XIXe siècle, se cristallise, dans la mentalité des Boers, la prise de conscience d'un destin commun, favorisée par l'isolement géographique par rapport au pouvoir de la Colonie du Cap. Une culture spécifique émerge, fondée sur un dialecte, issu du néerlandais : l’afrikaans, une religion : le calvinisme, un territoire : les vastes espaces du Karoo, et surtout l’intime conviction d’appartenir à un groupe privilégié comparable à celui des Hébreux de la Bible, dans le cadre d’une société encore esclavagiste.

En 1822, les autorités impériales retirent au néerlandais son statut de langue officielle dans les tribunaux et les services gouvernementaux. Un processus d'anglicisation est en marche alors que le patois néerlandais, l'afrikaans, est dénigré. En 1828, l'anglais devient la seule langue officielle des affaires administratives et religieuses.

En 1833, après avoir reconnu l'égalité des droits entre Hottentots et blancs, les Anglais abolissent l’esclavage, provoquant ainsi l’exode d’une partie des éleveurs Afrikaners de la frontière. L'un de leurs chefs, Piet Retief, rédige un manifeste par lequel il énonce ses griefs contre l'autorité britannique, incapable de fournir la moindre protection aux fermiers dans les zones frontalières, injuste pour avoir émancipé les esclaves sans indemnisations équitables des propriétaires. Il termine en évoquant une terre promise où les boers seraient enfin libres.

À partir de 1835, les Trekboers franchissent le fleuve Orange et la chaîne du Drakensberg, et fondent au cœur du pays zoulou la république de Natalia. Le massacre de Retief, de son fils et de ses compagnons par le roi zoulou Dingane est suivi du massacre de plusieurs centaines de familles boers à Blaauwkrans et Boesmanspruit. Le 16 décembre 1838, après avoir prêté un serment envers Dieu, quelques centaines de Boers remportent une victoire décisive sur les impis (régiments) zoulous du roi Dingane : c’est la bataille de Blood-River, fondement historique de la nation Afrikaner.
En 1843, chassés du Natal (république de Natalia) par les Britanniques, les Voortrekkers traversent de nouveau le Drakensberg, s’installent sur les plateaux austères du Veld, écrasent les Ndébélés du chef Mzilikazi (qui part vers le Nord, occuper l'actuel Zimbabwe) et asservissent la plupart des Sothos. Ainsi se constituent les républiques boers de l’État libre d’Orange et du Transvaal, dont les Anglais reconnaissent l’indépendance dans les années 1850. Ces républiques vont rester rurales et arriérées jusqu’aux découvertes minières (diamants en 1867, or en 1886) au cœur du Transvaal, où va s’élever la métropole de Johannesburg.

Troupes Disponibles

Min

Max

Nom

Description en Français

English Description

100

180

Voortrekkers

Infanterie , Mousquet à pierre, Dague,

Order Infantry, Flintlocks, Knife,

0

180

passer voortrekkers en vétérans

Non défini, Mousquet à pierre, Dague, Vétérans,

Undefined, Flintlocks, Knife, Veteran,

0

40

donner fusil rayé au lieu de mousquet (avant 1840)

Non défini, Fusil rayé à silex, Dague,

Undefined, Muzzle loading rifle, Knife,

0

180

remplacer mousquet par fusil chargé par la culasse (après 1840)

Non défini, Fusil par culasse 1 coup, Dague,

Undefined, Breach loading rifle, Knife,

0

20

remplacer FCC par fusil à répétition (après 1870)

Non défini, Fusil par culasse semi-automatique, Dague,

Undefined, Semi automatic BLR, Knife,

0

180

donner cheval de monte (les boers tirent à cheval mais évitent le contact monté)

Infanterie montée , ,, Non armé,

Order Mounted Infantry, ,, Unarmed,

0

8

Artilleurs

Servant d'artillerie à pied , Canon 4 à 7 livres, Arme de poing,

Foot Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Side arm,

0

20

Chariots

Chariot de Transport, Lourds, ,, Non armé,

Wagon, Heavy, ,, Unarmed,

Rassembler la documentation nécessaire à des centaines de listes d'armées a un coût. Merci de nous aider selon vos moyens.

Faire un Don (Paypal)/Make Donation

Download English version CLASH !
Caractéristiques en CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

Troupe

Min

Max

Type

Ord

Cui

Bou

Vies

Act

Red

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Notes Tir

Arme de mêlée

Fac

RS

C/Fig

Notes C&C

Spécial

Voortrekkers

100

180

IPM

OM

0

0

1

2

3

3

N

N

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Dague

6

0

1

 

/ /

passer voortrekkers en vétérans

0

180

-

0

0

0

0

0

0

6

V

N

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Dague

6

0

1

 

/ /

donner fusil rayé au lieu de mousquet (avant 1840)

0

40

-

0

0

0

0

0

0

6

N

N

Fusil rayé à silex

5

4

1

1

Ignore armure

Dague

6

0

1

 

/ /

remplacer mousquet par fusil chargé par la culasse (après 1840)

0

180

-

0

0

0

0

0

0

6

N

N

Fusil par culasse 1 coup

6

4

2

1

Ignore armure

Dague

6

0

1

 

/ /

remplacer FCC par fusil à répétition (après 1870)

0

20

-

0

0

0

0

0

0

6

N

N

Fusil par culasse semi-automatique

6

4

2

2

Ignore armure

Dague

6

0

1

 

/ /

donner cheval de monte (les boers tirent à cheval mais évitent le contact monté)

0

180

ICM

OM

0

0

1

3

3

3

N

N

Non Tireur

0

0

0

0

Non armé

0

0

1

 

/ /

Artilleurs

0

8

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

N

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

 

/ /

Chariots

0

20

VW1

OM

1

0

5

2

1

5

N

N

Non Tireur

0

0

0

0

Non armé

0

0

1

 

/ Dans un chariot, on peut mettre jusqu'à 6 figurines dont 4 seulement peuvent s'aligner sur un bord, et sont considérées en OM même si en OD ou OS. Ces figurines comptent comme infanterie montée et avec un couvert léger./

Les minima sont donnés pour des armées d'environ 3000 points, permettant de longues parties d'une soirée entière. Pour des parties plus courtes, n'hésitez pas à les diviser.

=======================================================================================