Menu
NEWS?
Last Updates
Mises à jour
Faire un Don (Paypal)/Make Donation
Donators Have access to personalized service, Budget for balancing armies, Custom army lists, Unit Cards and many more
Télécharger gratuitement la Règle CLASH ! en français
Don conseillé si satisfaits : 10 euros
Download English version CLASH !
FREE. Tip welcomed if satisfied
Télécharger le modèle des fiches d'unité / Download Unit Cards template
Suivez nous sur Facebook
40 Armées Indispensables : de Qadesh à La Marne
T 1 : Armées Antiques et Médiévales
T1.1 : L'Europe
T1.2 : L'Asie
T1.3 : Le Reste
T 2 : Armées 1500-1700
T 3 : Armées 1700-1790
T 4 : Armées 1790-1850
T 5 : Armées 1850-1925
T 6 : Armées Imaginaires
Plans de Terrains pour "combats de rencontre"
Scénarios (Plans de terrains + conditions de victoire)
Nous contacter par Messenger pour :
Proposer une liste, un terrain, un scénario
Demander une liste


Rassembler la documentation nécessaire à ces centaines de listes d'armées a un coût. Merci de nous aider selon vos moyens.
Je suis au RSA, mais merci de votre boulot 1
Vous pourriez me faire telle liste d'armée? 5 (au moins)
Si je pouvais je ferai plus, la vie est dure, hein? 10
Wahou les gars, quel boulot, je vous offre un bouquin ! 15
Rien que ce que vous offrez, gratuitement, ça les vaut 20
Je suis raide dingue de cette règle, merci beaucoup ! 50
Tous droits résérvés © Vincent Hérelle + Philippe Bondurand, 2020

CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

- Les Armées du XIXe Siècle -

Armée-Na-Q3- Suède (1790 - 1815)

Historique

Lors des guerres de la Révolution Française, la Suède qui n'est plus une grande puissance militaire et qui a des liens privilégiés avec la France n'est pas prête à s'engager. Tout au contraire, elle crée en 1800 la Ligue des Neutres avec le Danemark et la Russie, ce qui l'oppose au Royaume-uni. Mais l'exécution du duc d'Enghien en 1804 fait de Gustav IV Adolph l'ennemi mortel de Napoléon. Contre l'avis de ses conseillers, le Roi rejoint la Troisième Coalition (1805) et envoie une armée en Poméranie suédoise mais n'a pas le temps d'opérer en Allemagne du Nord avant Austerlitz et le Traité de Presbourg (26 décembre 1805). N'ayant pas fait la paix avec la France, la Suède se retrouve dans la Quatrième Coalition (1806 1807) avec le Royaume-Uni, la Russie et la Prusse. Tandis que la Prusse est écrasée à Iéna et Auerstaedt (14 octobre 1806), les suédois concentrent des troupes en Poméranie suédoise. Ils sont pris avec les Russes dans la campagne de Pologne de 1807. Un corps français entre en Poméranie début 1807 et assiège Stralsund le 15 janvier pour 7 mois. Alors que les russes sont vaincus à Eylau (8 février 1807), les suédois tentent une attaque de dégagement. Ils remportent les victoires de Usedom et Wolin mais la contre-attaque française de 13 000 hommes les repousse et capture une division à Ueckermünde le 16 avril, ce qui amène à un armistice le 18. Défaits à Friedland (14 juin 1807), les russes se retirent de la Quatrième Coalition aux traités de Tilsitt (7/9 juillet 1807). Les suédois restent seuls face à Napoléon.

Le 6 août 1807, 50 000 soldats français, espagnols et hollandais commandés par le Maréchal Brune relancent l'attaque sur la Poméranie suédoise. Stralsund capitule le 20 août 1807. Les restes de l'armée encerclés à Rügen obtiennent de renter en Suède avec les honneurs de la Guerre mais la Poméranie suédoise est définitivement perdue. Maintenant alliés de Napoléon, les russes attaquent la Suède en février 1808 en Finlande. Au traité de Fredrikshamn en 1809, la Suède cède la Finlande à la Russie. Le roi est déposé en mars 1809 et remplacé par son oncle sous le nom de Charles XIII le 6 juin 1809, avec une nouvelle constitution inspirée du principe de séparation des pouvoirs de Montesquieu. Le nouveau roi étant âgé et sans enfants on lui élit un héritier, d'abord un prince danois, Charles-Auguste de Holstein-Augustenbourg, mort prématurément en mai 1810, puis un maréchal français, Jean-Baptiste Bernadotte. Élu prince héritier le 21 août, Bernadotte débarque en Suède le 20 octobre et prend rapidement en main les affaires de l'État. Bernadotte choisit de se rapprocher du tsar Alexandre Ier : il projette d'attaquer le Danemark et d'annexer la Norvège en compensation de la perte de la Finlande.

Devenu régent du royaume, Bernadotte adhère en 1813 à la Sixième Coalition contre Napoléon. Curieusement le bénéfice en est une île lointaine : la couronne suédoise obtient la Guadeloupe. Avec son armée du Nord, il combat à Gross Beeren et à Leipzig, puis dirige l'armée suédoise vers le Danemark avec l'accord du tsar. Vaincus à Bornhöved, les Danois sont contraints de céder la Norvège à la couronne suédoise par le traité de Kiel. Les norvégiens résistent farouchement et battent la puissante armée suédoise en plusieurs batailles et escarmouches, profitant du terrain. Mais finalement le nombre l'emporte et l'insurrection norvégienne est vaincue après des mois. La convention de Moss aboutit à la naissance de la Suède-Norvège, les deux royaumes étant réunis en union personnelle, la Norvège conservant ses institutions propres.

Le congrès de Vienne et le traité de Paris sont une déception pour Bernadotte. La Suède doit rendre la Guadeloupe à la France et ne put obtenir le retour de la Poméranie suédoise, attribuée à la Prusse.

C'est la fin des aventures militaires suédoises. Bernadotte devient roi en 1818 sous le nom de Charles XIV Jean. Son règne long et pacifique voit la Suède connaître une importante croissance démographique, notamment grâce à l'amélioration des techniques agricoles et au défrichement de nouvelles terres. Il résout la crise économique née des guerres des années 1800-1810 par des mesures protectionnistes. Son fils Oscar connaît quelques difficultés avec des manifestations populaires en 1848. C'est sous Charles XV (1859-1872) qu'ont lieu les premières grandes réformes libérales et libre-échangistes, ainsi que l'introduction d'un service militaire national, dans un pays dont la neutralité proclamée devient un pilier.

Troupes

Le système mis en place par Charles XI a duré jusqu'au début du 20ème siècle. Il était unique dans tous les pays d'Europe. Il y avait 4 types d'unités :
« indelta » (attribués) étaient des troupes issues du système de conscription « yngre indelningsverket » mis en place par le roi ;
« värvade » (engagés) étaient des professionnels engagés, essentiellement utilisés pour des travaux de garnison.
Les « vareringen », unités de réserve de l'« indelta » et du « rusthåll » destinées à combler les vides en soldats raisonnablement entraînés, remplacés en 1810 par les « forstarkningsmankapet » ;
La milice populaire du Lantvarnet, essentiellement de 1808 à 1809.
Sur 55 000 soldats suédois en 1808, seuls 17 000 étaient des värvade.

Le système des « indelta » constituait en un contrat entre le Roi et une province, laquelle levait et entretenait un régiment de 1 200 fantassins, à raison de 1 pour plusieurs fermes, comme une sorte de milice permanente à temps partiel, y compris uniforme et armement. Il en était de même pour les exploitations les plus riches qui devaient fournir un cavalier, soit un régiment de 1 000 cavaliers pour la province. Ce système pour la cavalerie s'appelait le rusthåll. Pour les officiers, la « paie » était l'attribution de terres et de domaines. Le système au total fonctionnait à la satisfaction générale et à un coût réduit, et on ne manquait jamais de volontaires.

Les värvade, régiments de professionnels, servaient surtout de garnisons mais comprenaient aussi la majorité des armes savantes, artillerie et génie. En période de guerre, ils étaient remplacés en garnison par des troupes de réserve. Ces professionnels, venus des éléments les moins reluisants de la population, étaient peu appréciés et le moral au combat était bien plus élevé dans les régiments indelta de volontaires qui avaient le sentiment de défendre leurs maisons. De plus, en périodes de paix, ces régiments étaient souvent réduits au minimum pour réduire les coût, ce minimum étant une garnison, un état-major et lé musique du régiment.

Traditionnellement, pour combler les vides des régiments en temps de guerre, on rassemblait des paysans sans aucune expérience militaire, avec les mauvais résultats évidents. En 1791 on instaura donc le « vareringen » (la réserve) sous la forme d'un recrutement complémentaire de 50% des Indelta, constituant plus ou moins un bataillon de dépôt, jamais complet vue la résistance de la population et manquant toujours d'uniformes. Les vareringen suédois n'ont joué aucun rôle sauf celui de complément des bataillons d'active alors que les vareringen finlandais ont joué leur rôle dans la guerre contre la Russie mais ont disparu lors de l'annexion. En 1810, Bernadotte abolit le vareringen et le fit remplacer par le Parlement par le nouveau système des « forstarkningsmankapet » (hommes de remplacement), recrutés par conscription et non désignés par les provinces, qui jouèrent le même rôle. Le manque d'uniformes fit que très souvent ces unités de dépôt reçurent à la place de celui de leur régiment-parent des uniformes des styles anciens, 1807, voire 1802.

A la déclaration de guerre avec le Danemark le 14 mars 1808, le Roi Gustave ordonna la levée immédiate d'une milice « lantvarn », pour la première fois en Suède. Tous les hommes célibataires entre 18 et 25 ans devaient rejoindre la nouvelle milice régionale pour former 49 bataillons d'infanterie et 3 d'artillerie. Cette milice « lantvarnet » fut immédiatement utilisée pour faire les garnisons en remplacement des troupes plus entraînées et pour combler les vides des régiments. Cette milice n'était guère organisée ni très efficace, quasiment sans uniformes, mais elle servit avec honneur à garder les forteresses et les prisonniers de guerre et à faire des travaux de génie pour l'armée, et aussi comme marins pour les flottilles de la Baltique et les défenses côtières. Et surtout, elle fournit à l'armée des troupes pour combler les vides. La plupart de ces unités furent licenciées fin 1809/début 1810.

Les régiments d'infanterie « indelta » étaient rassemblés 28 jours par an pour s'entraîner. Ils constituaient 2 bataillons de 4 compagnies. Le « nummerstyrka » (effectif théorique) de chaque compagnie était de 150 hommes dont 24 « grenadjärer » (grenadiers) et 24 « jagare » (chasseurs) lesquels étaient détachés et regroupés en bataillons d'élite spéciaux. Le bataillon de ligne était donc de 4 compagnies de 100 hommes. Le premier bataillon de chaque régiment est le « Lifbataljonen » et le second le « Öfverstelöjtnantbataljon ». Entre 1801 et 1803, les unités de grenadiers furent transformées également en « jagare », amenant ceux-ci à 48 hommes par compagnie, soit 4 compagnies de chasseurs, 1 bataillon par régiment. Ces chasseurs étaient de la simple infanterie légère, armée essentiellement de fusils. Quoique théoriquement regroupés dans des unités séparées, ces bataillons légers ont été la plupart du temps conservés en 3ème bataillon dans leur régiment à partir de 1802, mais 1 bataillon au niveau brigade après 1807. Après 1813, par manque de ressources, les pelotons légers ont été divisés par 2 et conservés dans leur bataillon.

En revanche existaient des bataillons voire régiments « indelta » spécifiquement de « jagare » comme les « Vermlands faltjagarebataljon » et « Jemptlandslands faltjagarebataljon » en Suède et les « Savolaks jagareregemente », « Nylands jagerebataljon », « Karelska jagarecorpsen » et « Tevastehus regementes jagerebataljon » qui constituaient des pelotons de tireurs d'élite avec des forestiers, avec des armes rayées, souvent leurs propres armes ou des armes allemandes ou danoises achetées par le gouvernement.. Des régiments « indelta » de grenadiers ont été formés en 1806 avec les pelotons de grenadiers des régiments puis ont eu une histoire indépendante. Ils étaient les 2 premiers régiments dans l'ordre protocolaire.

Quoique officiellement partagés entre « Tungkavalleri » (cavalerie lourde) et « Lättkavalleri » (cavalerie légère), dès 1802 toute la cavalerie était de la cavalerie légère sauf le « Lifregementetbrigadens kyrassiercorps », régiment de cuirassiers avec cuirasses, seul vrai régiment de cavalerie lourde. Les dragons, infanterie montée pouvant combattre comme cavalerie légère ou lourde jusqu'en 1805, sont devenus de la cavalerie légère pouvant combattre à pied, sauf certains régiments devenus « dragonregementes infanteribataljon » (bataillons d'infanterie des régiments de dragons), classés avec l'infanterie.

Toutes les unités d'artillerie étaient des « värvade ». Elles consistaient en :
artillerie à pied « artillerie lourde » : compagnies de 8 pièces de 4 ou 6 livres (et 2 obusiers de 5,5 livres), théoriquement 3 bataillons de 5 compagnies
artillerie à cheval « artillerie légère » : compagnies de 8 pièces de 4 ou 6 livres (et 2 obusiers de 5,5 livres), théoriquement 2 bataillons de 5 compagnies
artillerie très légère : compagnie de 6 canons légers de 3 ou 4 livres.
Après 1813, certaines batteries à pied ont été rééquipées de pièces de 12 livres, soit françaises de prise, soit russes (10,04 livres françaises). Ces pièces font une batterie au niveau de la division, voire du corps d'armée.
La pièce suédoise de 3 livres correspond à 2,61 livres françaises, celles de 4, 3,47 livres, celles de 5,5, 4,78 livres et celles de 6, 5,21 livres. Ce sont donc des pièces légères et très légères. Les pièces suédoises de 12 livres (10,42 livres françaises) ne seront faites qu'après 1815.

La base de l'armée suédoise est la brigade composée de :
1 ou 2 régiments d'infanterie de ligne ;
Les pelotons de jägare de ces régiments, le plus souvent regroupés en bataillons ;
1 à 3 escadrons de cavalerie (souvent dragons légers), utilisés principalement en éclaireurs et comme écran à la brigade ;
une batterie d'artillerie à pied, soit entre 4 et 10 pièces de 3 à 6 livres.

L'Armée suédoise de Suède

Infanterie

Les régiments de la Garde étaient des régiments « värvade », tous stationnés à Stockholm. C'étaient les
Livdrabantkåren : Gardes du corps du roi, dont la majeure partie des officiers et sous-officiers sont nobles. Assure la garde des palais. Elle n'est pas une unité combattante.
Livgardet till fot, devenus en 1791 Första livgardet puis Svea gardesregemente en 1792, Livgardet till fot en 1806 puis le Fleetwoodska regementet (non garde) fin 1808 et à nouveau régiment de la Garde Svea Lifgarde en avril 1809.
Andra gardesregementet formé en 1790 à partir des Sandels fotjägare, du Storamiralens regemente et des bataillons Eherenmalm et Tornéhelm, devenu en 1792 le Kungliga Majetäts Göta livgarde puis le Göta gardesregemente, renommé Svenska Gardesregemente en 1806 et supprimé en 1808.
« Livregementsbrigadens lätta infanteri bataljon » créé en 1793 avec le 3ème bataillon du Änkedrottningens livregimente (finlandais), devenu en 1796 le « Livregementets värvade infantribataljon » ou « Livregementets lätta bataljon », devenu en 1803 le Finska gardesregemente, dissous en 1808
Palenska regementet (non garde) créé fin 1808 avec les troupes des Svenska Gardesregemente et Finska gardesregemente, à nouveau régiment de la Garde Andra Gardesregemente en avril 1809.
Ces régiments étaient à 2 bataillons de 6 compagnies de Gardes et 1 de « jagare » sauf le Finska Gardesregemente qui n'avait qu'un seul bataillon de ligne.

Régiments de Grenadiers Indelta suédois
« Livregimente brigade infanteri bataljon » créé en 1791 à partir du Livregement till häst, devenu en 1808 le Lifregementetbrigadens grenadjärercorps (ou grenadjärkår) (Corps des grenadiers de la Brigade des régiments de la Garde - 1 seul bataillon de 4 compagnies)
Livgrenadjärsregimentets, régiment à 4 bataillons de 4 compagnies formé en 1791 d'un régiment d'infanterie, le Östgöta infanteriregimente, qui donne les 2 bataillons du Lifgrenadierregementet rothallsfordelning et d'un régiment de cavalerie, le Östgöta kavalleriregimente (kyrassiär) qui donne les 2 bataillons du Lifgrenadierregementet rusthallsfordelning.
Régiments d'infanterie Indelta suédois à 2 bataillons (plus pour presque tous un bataillon de chasseurs de 1802 à 1807 et ½ bataillon de 1808 à 1813) (plus également un bataillon de « vareringen » avant 1810 et de « forstarkningsmankapet » après)
Upplands regemente
Skaraborgs regemente
Södermanlands regemente
Kronobergs regemente, complété d'un 3ème bataillon de chasseurs en 1813
Jonkopings regemente
Dalregementet
Helsinge regemente, complété en 1814 de 2 bataillons de chasseurs pour la campagne contre la Norvège
Elfsborg (ou Älvsborgs) regemente, complété d'un 3ème bataillon de chasseurs en 1813
Västgötadals regemente (signifie « la vallée de Västgöta »)
Vestmanlands regemente, complété d'un 3ème bataillon de chasseurs en 1813
Vesterbottens regemente
Kalmar regementee, complété d'un 3ème bataillon de chasseurs en 1813
Nerikes och Vermlands (Närkes-Värmlands) regemente dissout juin 1812
Norra skanska infanteriregemente (1811-1814)
Sodra skanska infanteriregemente (1811-1814)
Vermlands regemente (1812-1814)
Nerikes (Närkes) regemente (1812-1814)
Régiments d'infanterie légère Indelta suédois à 2 bataillons provenant de régiments de dragons transformés
Bohusläns regemente (1791) à partir du Bohusläns regemente lätta dragonregemente
Jemptlands regemente ou Jämtland infanteriregimente ou Jämtland dragonregementet, dragons démontés qui ne comprenait qu'une seule compagnie. Après la guerre contre la Russie (1809), augmenté à 2 bataillons pour devenir un régiment de chasseurs à pied.
Västgöta infanteriregemente (1810-1812) à partir du Västgöta regemente till häst ou Västgöta kavalleriregemente. Ne pas confondre ce régiment avec le régiment de Västgötadals.
Régiments d'infanterie värvade suédois.
Östgöta infanteriregimente dissout en 1791
Sprengtportenska Regementet, devenu en 1796 le Danckwardt Regementet, fusionné en 1798 dans le régiment Konungens eget värvade regemente.
Konungens eget värvade regemente (« Régiment värvade personnel du Roi »), à 2 bataillons de 6 compagnies créé en 1790 (ce régiment non de la Garde mais favori du Roi Guillaume avait un uniforme spécial jusqu'en 1813) ; il a reçu en 1798 le Danckwardt Regementet en complément. Dissout en1815.
Wachtmeisterska regementet devenu en 1789 le Stedingkska regementet, dissout en. 1801 dans les régiments d'artillerie de Göta et de la flotte de l'archipel (Skärgårdflottans sjöartilleri).
Drotningens lifregemente (un des « régiments allemands », régiments de garnison de la Poméranie Suédoise) à 2 bataillons de 6 compagnies créé en 1790, ramené à 1 bataillon en Suède en 1807, rétabli à 2 bataillons en Poméranie en 1810 et faits prisonniers en 1812, recréé à Stralsund à 2 bataillons en 1813 pour la Campagne d'Allemagne et finalement cédé à la Prusse avec la Poméranie Suédoise.)
Psilanderhielmska Regiment (un des « régiments allemands », régiments de garnison de la Poméranie Suédoise) à 2 bataillons de 6 compagnies, devenu en 1793 Engelbrechtenska regementet, ramené à 1 bataillon en Suède en 1807, rétabli à 2 bataillons en Poméranie en 1810 et faits prisonniers en 1812, recréé à Stralsund à 2 bataillons en 1813 pour la Campagne d'Allemagne et finalement cédé à la Prusse avec la Poméranie Suédoise.)
« Régiment du roi » créé au printemps 1807 de déserteurs français. Une seule compagnie de 100 h. Dispersé à la fin de la guerre contre la Russie.
Le Royal Suédois, un bataillon de prisonniers de guerre et déserteurs français et italiens levé en Poméranie en 1813 sous le nom de Bataillon Franco-Italien, vite renommé Le Royal Suédois, augmenté à 2 bataillons en 1814 et engagé dans la Campagne de Norvège de 1814 ; dissous fin 1814.)
Bataillon de chasseurs värvade suédois
Vermlands faltjagarebataljon à 3 compagnies en 1808, deuxième bataillon de 3 compagnies ajouté en 1812 pour former le Värmlands fältjägarregemente.
Bataillon de dragons à pied Indelta suédois
Smålands dragonregementes infanteribataljon (1812) issu du dédoublement du régiment de cavalerie du Småland.
Bataillons du Lantvarn (1808-1809)
Blekinge Kronobergs lans lantvarn (1 bataillon)
Elfsborg lans lantvarn (4 bataillons)
Gottlands lans lantvarn (1 bataillon)
Goteborgs och Bhus lans lantvarn (2 bataillons d'infanterie et 1 d'artillerie)
Gaflleborgs lans lantvarn (1 bataillon)
Hallandslans lantvarn (2 bataillons)
Jonkopings lans lantvarn (3 bataillons)
Kalmar lans lantvarn (3 bataillons)
Kopparbergs lans lantvarn (3 bataillons)
Kronobergs lans lantvarn (4 bataillons)
Kristianstadlans lantvarn (2 bataillons d'infanterie et 1 d'artillerie)
Malmohus lans lantvarn (3 bataillons)
Narikes Orebro lans lantvarn (2 bataillons)
Ostergotlands lans lantvarn (3 bataillons)
Skaraborgs lans lantvarn (3 bataillons)
Stockholm lans lantvarn (1 bataillon)
Uppsala lans lantvarn (2 bataillons)
Uplands lans lantvarn (2 bataillons)
Vesterbottens lans lantvarn (1 bataillon)
Vesternorrlands lans lantvarn (1 bataillon)
Vestmanlands lans lantvarn (2 bataillons)
Bataillons de réserve / milice (beväring)
Gotland national beväring (garde nationale de Gotland), créée en 1811
Hallands infanteribataljon, issu de l'allmänna beväringen (réserve) en 1813
Unités spéciales :
Garde Bourgeoise de Stocholm (Stads Borgerskaps) : corps de 5 bataillons d'infanterie de 4 compagnies formé par les bourgeois de Stockholm jusqu'à l'âge de 55 ans. Convoqués quelques semaines en 1809 et quelques mois en 1814, ils assurèrent la garnison de la capitale en remplacement des régiments värvade Il y avait aussi un régiment de 4 escadrons de cavalerie.
« Kungliga Pommerska Lantvernet » (Milice royale de Poméranie) : 6 bataillons à 4 compagnies (de 150 hommes chacun) appelés Stralsund, Greifswald, Barth, Bergen, Wolgast et Gartz' d'après leurs colonels, levés en 1806 parmi tous les célibataires de 19 à 26 ans. Ils combattirent fort bien en 1807 mais furent dissous quand les français capturèrent la Poméranie Suédoise. Recréés en Suède en 1810-1811 pour le service de garnison, il semble qu'ils aient été transférés en Poméranie en 1813-1814 mais sans service connu en campagne.
« Svenska Pommerska Legionens » (Légion de Poméranie Suédoise) : une petite unité de volontaires allemands de Poméranie composée d'une compagnie de 100 fantassins et un escadron de 50 à 60 cavaliers, qui servit comme gardes de l'Etat-Major pour la campagne 1813-1814. Cette unité était équipée à la russe.

Cavalerie

Théoriquement, chaque régiment devait être à 2 bataillons de 8 escadrons groupant 1 000 hommes issus du « rusthåll », mais ces nombres sont fluctuants, comme donc le nombre d'hommes par escadron. (Pour le jeu, si les 2 bataillons regroupent trop peu d'hommes selon les sources, ils seront considérés ci-dessous comme 1 seul bataillon.)

Les régiments de la Garde (värvade)
Lifregementet til hast (12 escadrons en 2 bataillons), dissout en 1791 en 3 unités dont 1 d'infanterie
Lifregementsbrigadens kyrassiercorps (Corps de Cuirassiers de la Brigade des régiments de la Garde - 4 escadrons) en 1791, devenu en 1815 le Livregimente dragonkår ;
Livregimente brigade lätta dragonkår créé en 1791, devenu en 1795 Livregementsbrigadens husakår (Corps des hussards de la Brigade des régiments de la Garde - 4 escadrons), devenus Livregimente husarkår en 1815
Lätta dragonerna av livgardet en 1790, devenu en 1793 le Livhusarregimentet, devenu en 1797 le Latta lifdragonregementet (dragons légers), devenu en 1806 le Lifgardet til hast (dragons légers) (6 escadrons 4 en 1811- en 1 bataillon), fusionné en 1815 avec le Lifregementsbrigadens husarcorps dans le Livregimente husarkår.
Régiments de cavalerie lourde suédois.
Norra Skanska Kavalleriregemente, dissout en 1801
Östgöta kavalleriregimente (kyrassiär), dissout en 1791
Régiments de hussards suédois.
Skanska husarregementet - 1806 (8 escadrons en 2 bataillons)
Kungliga husarregementet devenus en 1801 Mornerska husarregementet (8 escadrons en 1 bataillon)
Régiments de dragons Indelta suédois
Bohulans Dragons dissout en 1802
Sodra skanska kavalleriregemente (dragons lourds) devenu en 1805 le Skanska karabinjarregementes (dragons légers) (8 escadrons en 2 bataillons)
Skanska Latta dragonregementes (dragons légers) (8 escadrons en 2 bataillons) créé en 1801 - dissout en 1806
Vestgota dragonregementes (dragons légers ou Västgöta regemente till häst ou Västgöta kavalleriregemente) (8 escadrons en 2 bataillons) dissout 1810, transformé en régiment d'infanterie Västgöta regemente.
Smalands dragonregementes (dragons légers) (12 escadrons en 1 bataillon, ramenés à 8 escadrons en 1812)
Jämtland dragonregementet (voir l'infanterie), régiment de dragons démontés qui ne comprenait qu'une seule compagnie. Cette compagnie s'est dédoublée pour former en 1802 le « Jemptlands hastjagaresqvadron » (escadron des chasseurs à cheval du Jämtland), un escadron de 100 chasseurs théoriquement montés mais qui n'ont jamais reçus leurs chevaux et ont servi comme infanterie légère.
Unité spéciale :
Garde Bourgeoise de Stocholm (Stads Borgerskaps) : régiment de 4 escadrons de cavalerie formé par les bourgeois de Stockholm, convoqués quelques semaines en 1809 et quelques mois en 1814 Ils assurèrent la garnison de la capitale en remplacement des régiments värvade

Artillerie

Svea artilleriregemente (« artillerie lourde ») 13 batteries, 15 après 1810
Gota artilleriregemente (« artillerie lourde ») 16 batteries
Vendes artilleriregemente (« artillerie légère ») 7 batteries, 13 après 1810
Bataillons d'artillerie du Lantvarn (1808-1809)
Goteborgs och Bhus lans lantvarn
Kristianstadlans lantvarn

Armée suédoise de Finlande (tous dissous en 1809 quand la Finlande est cédée aux russes)

Infanterie

9 Régiments d'infanterie Indelta finlandais à 2 bataillons (sauf 2 à 1 bataillon) (plus également un bataillon de « vareringen »)
Abo lans regemente, reçoit en 1791 un rusthållsbataljon (bataillon de dragons à pied) ou lättabataljon (bataillon d'infanterie légère) venant du Livdragonregementet.
Bjorneborgs regemente, reçoit en 1791 un rusthållsbataljon (bataillon de dragons à pied) ou lättabataljon (bataillon d'infanterie légère) venant du Livdragonregementet.
Tevastehus regemente, reçoit en 1791 un Jägarebataljon (bataillon de chasseurs - Jägare) venant du Tavastehus och Nylands kavalleriregemente.
Savolaks infanteriregemente
Nylands infanteriregemente
Osterbottens regemente
Osterbottens nya rotering (renommé Uleaborgs lans bataljon en 1808 1 seul bataillon)
Vasa regemente
Kajana bataljon (1 seul bataillon)
3 Régiments d'infanterie värvade finlandais
Enkedrottingens lifregemente (ou Änkedrottningens livregimente) (1 régiment à 8 compagnies, soit 2 bataillons) supprimé en 1808 à la reddition de Sveaborg.
Jagerhornska regementet (1 régiment à 8 compagnies, soit 2 bataillons)
Adlercreutzska regemente (1 régiment à 12 compagnies, soit 2 bataillons de ligne et 1 de chasseurs)
Bataillons de chasseurs finlandais
Nylands jagere bataljon (Indelta)
Savolaks jagare regemente (1 régiment à 8 puis 12 compagnies, soit 2 bataillons) (värvade)
Karelska jagarecorpsen (de Carélie) (1 corps à 4 compagnies, soit 1 bataillon) (värvade)

Cavalerie

6 Régiments de cavalerie finlandais réduits à 2 dragons Indelta en 1802
Karelska dragoncorpsen (2 escadrons en 1 bataillon)
Nylands dragonregementes (dragons lourds) (8 escadrons en 1 bataillon)

Artillerie

Finska artilleriregemente (« artillerie lourde ») 10 batteries
Savolaksbrigadens artillerikompani, compagnie d'artillerie très légère créée en 1805, attachée en permanence au régiment värvade finlandais de chasseurs « Savolaks jagare », incorporée administrativement au Finska artilleriregemente en 1808
Liste d'armée

Nom

Min

Max

Description en Français

English Description

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta suédois

3

30

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

24 bataillons, 18 en 1811, 30 en 1812, 22 en 1814

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta suédois

0

30

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

Remplacent les précédents à volonté si sur le territoire suédois

Bataillons des Régiments d'infanterie värvade suédois

0

8

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

8 bataillons, 6 en 1791, 4 en 1798, 2 en 1801

Bataillons des«  régiments allemands  », régiments de garnison de la Poméranie Suédoise

0

4

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

4 bataillons, 2 en 1807, 4 en 1810, dissous en 1812, 4 en 1813, devenus prussiens en 1815.

Le Royal Suédois en Poméranie

0

1

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues, Hésitants

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw, Wavering

Levé en Poméranie en 1813 comme Bataillon Franco-Italien

Bataillons des régiments de Grenadiers Indelta suédois

0

5

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Vétérans,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Veteran,

1 pour 4 Bataillons d'infanterie suédoise

Bataillons de ligne des régiments de la Garde

0

5

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Vétérans,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Veteran,

4 bataillons, 5 en 1793, 0 en 1808, 4 après 1809 - 1 pour 4 Bataillons d'infanterie

Bataillons de ligne des régiments ex-de la Garde de 1808 à 1809

0

4

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

4 bataillons, 5 en 1793, 0 en 1808, 4 après 1809 - 1 pour 4 Bataillons d'infanterie

Bataillons des régiments de dragons lourds Indelta suédois en forme infanterie montée

0

4

Infanterie montée Ordre serré, Fusil de dragon à silex, Baïonnettes,

Close order Mounted Infantry, Dragoon flintlock, Bayonet,

4 bataillons, 2 en 1802, devenus dragons légers 1805

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie Indelta suédois avant 1813

1

12

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

1 pour 2 Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta de 1802 à 1807 et 1 pour 4 de 1808 à 1813

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie Indelta suédois avant 1813

0

12

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

Remplacent les précédents à volonté si sur le territoire suédois

Bataillons légers (de Jägare) de certains Régiments d'infanterie Indelta suédois après 1813

0

4

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

seulement dans certains régiments (sauf Helsinge regemente uniquement en Norvège)

Bataillons légers (de Jägare) de certains Régiments d'infanterie Indelta suédois après 1813

0

4

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

Remplacent les précédents à volonté si sur le territoire suédois

Värmlands fältjägarregemente (chasseurs värvade suédois)

0

2

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

1 bataillon en 1808, 2 en 1812

Smålands dragonregementes infanteribataljon

0

1

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

Après 1812

Régiments d'infanterie légère Indelta suédois à 2 bataillons provenant de régiments de dragons transformés

0

6

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

2 bataillons, 6 après 1809

Bataillons de Jägare des régiments de la Garde

0

2

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Vétérans,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Veteran,

2 bataillons, 0 en 1808, 2 après 1809 - 1 pour 4 Bataillons d'infanterie légère

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta suédois en forme infanterie montée

0

5

Infanterie montée Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Baïonnettes,

Open order Mounted Infantry, Dragoon flintlock, Bayonet,

3 bataillons, 5 en 1801, seulement cavalerie après 1805

Bataillons vareringen (de réserve) des régiments d'infanterie Indelta suédois

0

12

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw,

12 bataillons, 9 en 1811, supprimés en 1810 – uniquement sur le territoire suédois

Bataillons forstarkningsmankapet (de réserve) des régiments d'infanterie Indelta suédois

0

15

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw,

Après 1810 12 bataillons, 9 en 1811, 15 en 1812, 11 en 1814 – uniquement sur le territoire suédois

Bataillons du Lantvarn (1808-1809)

0

46

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, DéficientsHésitants

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, PoorWavering

Gotland national beväring (garde nationale de Gotland)

0

6

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw,

créée en 1811

Hallands infanteribataljon

0

1

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

créée en 1813

Garde Bourgeoise de Stocholm (Stads Borgerskaps)

0

5

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues, Hésitants

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw, Wavering

Quelques semaines en 1809 et quelques mois en 1814, garnison de la capitale

«  Kungliga Pommerska Lantvernet  » (Milice royale de Poméranie)

0

6

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw,

6 bataillons levés en 1806, dissous en 1807, Recréés en Suède en 1810-1811 pour garnison, transférés en Poméranie en 1813-1814 sans service en campagne

Bataillons des régiments de dragons lourds Indelta suédois en forme cavalerie lourde

0

2

Cavalerie, ,, Latte,

Cavalry, ,, Straight Sabre,

Remplace les mêmes en forme infanterie montée à volonté

Bataillons du régiment de cavalerie lourde suédois Norra Skanska Kavalleriregemente

0

2

Cavalerie, ,, Latte,

Cavalry, ,, Straight Sabre,

dissout en 1801

Bataillons du régiment de cavalerie lourde suédois Östgöta kavalleriregimente (kyrassiär)

0

2

Cavalerie, Lourds, ,, Latte,

Cavalry, Heavy, ,, Straight Sabre,

dissout en 1791

Lifregementsbrigadens kyrassiercorps (Corps de Cuirassiers de la Brigade des régiments de la Garde)

0

1

Cavalerie, Lourds, ,, Latte, Vétérans,

Cavalry, Heavy, ,, Straight Sabre, Veteran,

Formé en 1791, devenu en 1815 le Livregimente dragonkå

Bataillons du régiment de cavalerie lourde de la Garde (värvade) Lifregementet til hast

0

2

Cavalerie, ,, Latte, Vétérans,

Cavalry, ,, Straight Sabre, Veteran,

dissout en 1791 en 3 unités dont 1 d'infanterie

Livregimente dragonkår (régiment des dragons de la Garde – värvade)

0

1

Cavalerie, ,, Latte, Vétérans,

Cavalry, ,, Straight Sabre, Veteran,

Créé en 1815

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta suédois en forme cavalerie légère

1

5

Cavalerie Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Sabre,

Open order Cavalry, Dragoon flintlock, Sabre,

Remplace les mêmes en forme infanterie montée à volonté jusqu'en 1805 puis 7 bataillons en 1805  , 3 en 1806 et 1 en 1810

Bataillons des régiments de hussards suédois

0

3

Cavalerie Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Sabre,

Open order Cavalry, Dragoon flintlock, Sabre,

1 bataillon, 3 en 1806

Bataillons des régiments de cavalerie légère de la Garde (värvade)

0

2

Cavalerie Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Sabre, Vétérans,

Open order Cavalry, Dragoon flintlock, Sabre, Veteran,

2 unités à 1 bataillon qui sont fusionnées en 1815 en 1 régiment à 3 bataillons

Régiment de cavalerie de la Garde Bourgeoise de Stocholm (Stads Borgerskaps)

0

1

Cavalerie Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Sabre, LentsHésitants

Open order Cavalry, Dragoon flintlock, Sabre, SlowWavering

Quelques semaines en 1809 et quelques mois en 1814, garnison de la capitale

Compagnies d'artillerie à pied (pièces de 4 et de 6)

1

31

Servant d'artillerie à pied , Canon 4 à 7 livres, Arme de poing,

Foot Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Side arm,

29 batteries, 31 après 1810 – 1 pour 4 unités d'infanterie lourde

Compagnies d'artillerie lourde à pied (pièces de 12 de prise)

0

2

Servant d'artillerie à pied , Canon 12 à 17 livres, Arme de poing,

Foot Artilery crew, 12 to 17 Pnd Gun, Side arm,

Remplace la 3ème batterie d'artillerie à pied entre 1813 et 1815

Compagnies d'artillerie à cheval du Vendes artilleriregemente (pièces de 4 ou 6 livres)

0

13

Servant d'artillerie volante , Canon 4 à 7 livres, Sabre,

Horse Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Sabre,

1 pour 3 unités de cavalerie - 7 batteries, 13 après 1810

Bataillons d'artillerie du Lantvarn (1808-1809)

0

2

Servant d'artillerie à pied , Canon 4 à 7 livres, Arme de poing, Recrues,

Foot Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Side arm, Raw,

1 pour 2 unités du Lantvarn (1808-1809) en garnison

Nom

Min

Max

Description en Français

English Description

'

Seulement en Finlande jusqu'en 1809

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta finlandais

0

16

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

'

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta finlandais

0

16

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

Remplacent les précédents à volonté si sur le territoire finlandais

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie värvade finlandais

0

6

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

6 bataillons,4 en 1808

Nylands dragonregementes en forme infanterie montée

0

1

Infanterie montée Ordre serré, Fusil de dragon à silex, Baïonnettes,

Close order Mounted Infantry, Dragoon flintlock, Bayonet,

'

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie finlandais

0

5

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

1 pour 2 Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie finlandais – 2 bataillons, 5 après 1791

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie finlandais

0

4

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

Remplacent les précédents à volonté si sur le territoire finlandais

Bataillon de chasseurs finlandais Nylands jagere bataljon (Indelta)

0

1

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

'

Bataillons de chasseurs finlandais du régiment Savolaks jagare regemente (värvade)

0

2

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

'

Bataillons de chasseurs finlandais du régiment Savolaks jagare regemente (värvade)

0

1

Infanterie Ordre dispersé, Fusil rayé à silex, Baïonnettes,

Open order Infantry, Muzzle loading rifle, Bayonet,

remplace le 2ème bataillon du régiment

Bataillon de chasseurs finlandais Karelska jagarecorpsen (värvade)

0

1

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

En Carélie seulement

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta finlandais en forme infanterie montée

0

12

Infanterie montée Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Baïonnettes,

Open order Mounted Infantry, Dragoon flintlock, Bayonet,

12 bataillons, 4 en 1802, seulement cavalerie après 1805

Bataillons vareringen (de réserve) des régiments d'infanterie Indelta finlandais

0

9

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues, Enthousiastes

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw, Enthousiasts

uniquement sur le territoire finlandais

Bataillons du Lantvarn (1808-1809)

0

9

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, DéficientsEnthousiastes

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, PoorEnthousiasts

'

Nylands dragonregementes en forme cavalerie lourde

0

1

Cavalerie, ,, Latte,

Cavalry, ,, Straight Sabre,

Remplace le même en forme infanterie montée à volonté

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta finlandais en forme cavalerie légère

0

12

Cavalerie Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Sabre,

Open order Cavalry, Dragoon flintlock, Sabre,

Remplace les mêmes en forme infanterie montée à volonté jusqu'en 1805 puis 4 bataillons de 1805 à 1809

Karelska dragoncorpsen(2 esc. Slt)

0

1

Cavalerie Ordre dispersé, Fusil de dragon à silex, Sabre,

Open order Cavalry, Dragoon flintlock, Sabre,

En Carélie

Compagnies d’artillerie à pied du Finska artilleriregemente (pièces de 4 et de 6)

0

10

Servant d'artillerie à pied , Canon 4 à 7 livres, Arme de poing,

Foot Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Side arm,

1 pour 4 unités d'infanterie lourde

Savolaksbrigadens artillerikompani

0

1

Servant d'artillerie à pied , Canon moins 4 livres, Arme de poing,

Foot Artilery crew, Under 4pnd Gun, Side arm,

Compagnie d'artillerie très légère attachée en permanence au régiment värvade finlandais de chasseurs «  Savolaks jagare  », 1805 à 1808

Seulement pour la Campagne de Norvège de 1814

Le Royal Suédois en Norvège

0

2

Infanterie Ordre serré, Fusil à pierre, Baïonnettes, Recrues, Hésitants

Close order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Raw, Wavering

Passé à 2 bataillons en 1814, dissous fin 1814

Bataillons légers (de Jägare) du Helsinge regemente

0

2

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Enthousiasts

'

Par exception, les minima et maxima sont donnés ici en bataillons d'infanterie, régiments de cavalerie et batteries (ou compagnies) d'artillerie. Ils représentent la totalité des troupes disponibles. Il est conseillé aux joueurs de s'inspirer des ordres de bataille historiques que l'on trouve facilement sur le net, notamment sur le site Le Jeu D'Histoire

Caractéristiques

Nom

Min

Max

Type

Ord

Cui

Bou

Vies

Act

Red

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Notes Tir

Arme de mêlée

Fac

RS

C/Fig

Notes C&C

Spécial

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta suédois

3

30

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta suédois

0

30

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons des Régiments d'infanterie värvade suédois

0

8

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons des«  régiments allemands  », régiments de garnison de la Poméranie Suédoise

0

4

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Le Royal Suédois en Poméranie

0

1

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

H

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons des régiments de Grenadiers Indelta suédois

0

5

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

V

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons de ligne des régiments de la Garde

0

5

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

V

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons de ligne des régiments ex-de la Garde de 1808 à 1809

0

4

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons des régiments de dragons lourds Indelta suédois en forme infanterie montée

0

4

ICS

OS

0

0

1

3

3

3

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie Indelta suédois avant 1813

1

12

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie Indelta suédois avant 1813

0

12

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons légers (de Jägare) de certains Régiments d'infanterie Indelta suédois après 1813

0

4

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons légers (de Jägare) de certains Régiments d'infanterie Indelta suédois après 1813

0

4

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Värmlands fältjägarregemente (chasseurs värvade suédois)

0

2

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Smålands dragonregementes infanteribataljon

0

1

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Régiments d'infanterie légère Indelta suédois à 2 bataillons provenant de régiments de dragons transformés

0

6

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons de Jägare des régiments de la Garde

0

2

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

V

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta suédois en forme infanterie montée

0

5

ICD

OD

0

0

1

4

4

2

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons vareringen (de réserve) des régiments d'infanterie Indelta suédois

0

12

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons forstarkningsmankapet (de réserve) des régiments d'infanterie Indelta suédois

0

15

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons du Lantvarn (1808-1809)

0

46

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

D

H

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Gotland national beväring (garde nationale de Gotland)

0

6

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Hallands infanteribataljon

0

1

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Garde Bourgeoise de Stocholm (Stads Borgerskaps)

0

5

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

H

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

«  Kungliga Pommerska Lantvernet  » (Milice royale de Poméranie)

0

6

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Bataillons des régiments de dragons lourds Indelta suédois en forme cavalerie lourde

0

2

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

Latte

4

0

1

/ /

Bataillons du régiment de cavalerie lourde suédois Norra Skanska Kavalleriregemente

0

2

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

Latte

4

0

1

/ /

Bataillons du régiment de cavalerie lourde suédois Östgöta kavalleriregimente (kyrassiär)

0

2

MCM

OM

1

0

1

4

4

2

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

Latte

4

0

1

/ /

Lifregementsbrigadens kyrassiercorps (Corps de Cuirassiers de la Brigade des régiments de la Garde)

0

1

MCM

OM

1

0

1

4

4

2

V

M

Non Tireur

0

0

0

0

Latte

4

0

1

/ /

Bataillons du régiment de cavalerie lourde de la Garde (värvade) Lifregementet til hast

0

2

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

V

M

Non Tireur

0

0

0

0

Latte

4

0

1

/ /

Livregimente dragonkår (régiment des dragons de la Garde – värvade)

0

1

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

V

M

Non Tireur

0

0

0

0

Latte

4

0

1

/ /

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta suédois en forme cavalerie légère

1

5

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ /

Bataillons des régiments de hussards suédois

0

3

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ /

Bataillons des régiments de cavalerie légère de la Garde (värvade)

0

2

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

V

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ /

Régiment de cavalerie de la Garde Bourgeoise de Stocholm (Stads Borgerskaps)

0

1

MCD

OD

0

0

1

4

5

1

N

H

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ / Lents

Compagnies d'artillerie à pied (pièces de 4 et de 6)

1

31

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

M

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

/ /

Compagnies d'artillerie lourde à pied (pièces de 12 de prise)

0

2

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

M

Canon 12 à 17 livres

12

4

1

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

/ /

Compagnies d'artillerie à cheval du Vendes artilleriregemente (pièces de 4 ou 6 livres)

0

13

SAV

OM

0

0

1

3

1

5

N

M

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ /

Bataillons d'artillerie du Lantvarn (1808-1809)

0

2

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

R

M

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

/ /

Troupes

Min

Max

Type

Ord

Cui

Bou

Vies

Act

Red

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Notes Tir

Arme de mêlée

Fac

RS

C/Fig

Notes C&C

Spécial

Seulement en Finlande jusqu'en 1809
Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta finlandais

0

16

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie Indelta finlandais

0

16

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons de ligne des Régiments d'infanterie värvade finlandais

0

6

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Nylands dragonregementes en forme infanterie montée

0

1

ICS

OS

0

0

1

3

3

3

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie finlandais

0

5

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons légers (de Jägare) des Régiments d'infanterie finlandais

0

4

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillon de chasseurs finlandais Nylands jagere bataljon (Indelta)

0

1

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons de chasseurs finlandais du régiment Savolaks jagare regemente (värvade)

0

2

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons de chasseurs finlandais du régiment Savolaks jagare regemente (värvade)

0

1

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil rayé à silex

5

4

1

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillon de chasseurs finlandais Karelska jagarecorpsen (värvade)

0

1

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta finlandais en forme infanterie montée

0

12

ICD

OD

0

0

1

4

4

2

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons vareringen (de réserve) des régiments d'infanterie Indelta finlandais

0

9

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons du Lantvarn (1808-1809)

0

9

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

D

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Nylands dragonregementes en forme cavalerie lourde

0

1

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

'

Latte

4

0

1

'

/ /

Bataillons des régiments de dragons légers Indelta finlandais en forme cavalerie légère

0

12

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Sabre

5

0

1

'

/ /

Karelska dragoncorpsen(2 esc. Slt)

0

1

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

M

Fusil de dragon à silex

4

5

2

1

Tir monté= -1 portée / -1 tir/tour - Ignore armure

Sabre

5

0

1

'

/ /

Compagnies d’artillerie à pied du Finska artilleriregemente (pièces de 4 et de 6)

0

10

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

M

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

'

/ /

Savolaksbrigadens artillerikompani

0

1

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

M

Canon moins 4 livres

6

5

2

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

'

/ /

Seulement pour la Campagne de Norvège de 1814
Le Royal Suédois en Norvège

0

2

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

H

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

Bataillons légers (de Jägare) du Helsinge regemente

0

2

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

'

/ /

=======================================================================================