Menu
NEWS?
Last Updates
Mises à jour
Faire un Don (Paypal)/Make Donation
Donators Have access to personalized service, Budget for balancing armies, Custom army lists, Unit Cards and many more
Télécharger gratuitement la Règle CLASH ! en français
Don conseillé si satisfaits 10 euros
Download English version CLASH !
FREE. Tip welcomed if satisfied
Télécharger le modèle des fiches d'unité / Download Unit Cards template
Suivez nous sur Facebook
40 Armées Indispensables de Qadesh à La Marne
T 1 Armées Antiques et Médiévales
T1.1 L'Europe
T1.2 L'Asie
T1.3 Le Reste
T 2 Armées 1500-1700
T 3 Armées 1700-1790
T 4 Armées 1790-1850
T 5 Armées 1850-1925
T 6 Armées Imaginaires
Champs de Bataille
Scénarios
Nous contacter par Messenger pour
Proposer une liste, un terrain, un scénario
Demander une liste
Tous droits résérvés © Vincent Hérelle + Philippe Bondurand, 2020

CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

- Les Armées de l'Ere Napoléonienne -

Liste NAG 3 - Portugal Campagne de 1807 (1806-1808)

Portugal 1806 1808 - Après la réforme de 1806
Cette réforme ne dura pas très longtemps mais fut à la base de la reconstruction qui suivi. Suite à la prise de Lisbonne, les troupes furent toutes dissoutes entre le 22 décembre 1807 (réguliers) et janvier 1808 (auxiliaires et Ordenanza). C'est cependant l'armée de la campagne de 1807.

En juillet 1807, Napoléon signe le traité de Tilsit avec la Russie et la Prusse. Les conséquences sont décisives pour le Portugal: non seulement, les deux pays adhèrent au Blocus continental mais le traité mettant fin à la Quatrième Coalition laisse les mains libres à Napoléon pour intervenir au Portugal. Son objectif à terme est en vérité de dominer toute la Péninsule Ibérique. L'Espagne se rassure encore en signant le Traité de Fontainebleau (27 octobre 1807). Elle y accorde à la France l'autorisation de traverser son territoire et un soutien militaire pour envahir le Portugal. À terme, le royaume portugais et ses colonies seraient divisés entre les deux pays.

Avant même que le traité ne soit signé, le 1er corps d'observation de la Gironde sous le commandement de Junot se regroupe à Bayonne, près de la frontière espagnole (août 1807). À peine est-il signé que l'armée française marche déjà vers le Portugal.
Le 18 octobre 1807, le général Junot à la tête de 25 000 hommes entre en Espagne. Près de 500 km sont parcourus en 25 jours. Le 12 novembre, arrivé à Salamanca, il reçoit l'ordre de presser le pas ; chaque jour qui passe semble, en effet, augmenter l'influence britannique et le risque de voir arriver leur armée au Portugal et la résistance s'y organiser. Les ordres de Napoléon sont clairs : Junot doit entrer au Portugal en suivant la vallée du Tage, cet axe de progression étant le plus court. Il a également l'avantage de traverser les régions les moins susceptibles de résister, c'est-à-dire celles dépourvues de forteresse. Junot doit parvenir rapidement à Lisbonne et emprisonner la famille royale portugaise.

C'est pourquoi la décision est prise de mettre le roi à l'abri. Après de longues délibérations, il est décidé que le régent, sa famille et ses ministres s'embarqueraient pour le Brésil. Un accord secret passé avec l'Angleterre, dès le 22 octobre 1801, prévoit même d'escorter la famille royale et le gouvernement.
L'armée avance à marche rapide multipliant les exactions et les pillages. Tout a été prévu si ce n'est le fait que les routes qui doivent permettre ce mouvement rapide n'existent que sur le papier. Le terrain, les mauvaises voies de communications, les mauvaises conditions atmosphériques et la quasi impossibilité de se ravitailler parmi la population qui préfère incendier les champs, viennent presque à bout de l'armée d'invasion et rendent sa marche très pénible.

D'Alcántara, Junot parvient à Castelo Branco puis à Abrantes entre le 23 et le 26 novembre. La traversée des régions montagneuses de Beira, les pluies torrentielles, la rareté des vivres, l'état des routes laissent de nombreux militaires sur le chemin. On doit abandonner des pièces d'artillerie et des chevaux sur la route. La moitié de l'infanterie se trouve hors des routes, se reposant ou pillant les quelques villages traversés. Le 28, Junot est à Santarém. Les forces portugaises ne s'interposent pas. La décision de transférer la couronne au Brésil est prise le 24 novembre, malgré des avis divergents : une représentation diplomatique tentera même de retarder l'avancée vers la capitale en négociant les exigences françaises. Cela n'arrête pas les Français qui poursuivent leur route, à marche forcée cette fois, avec une troupe réduite à 1 500 hommes.

La cour embarque le 27 mais doit se résoudre à attendre le 29 pour prendre la mer. Les troupes françaises entrent dans la capitale le lendemain au petit matin.

L'armée portugaise est dissoute. Seule reste en activité une force de 9 000 hommes, connue sous le nom de Légion portugaise. Elle est envoyée hors du pays afin d'intégrer l'armée napoléonienne. Elle est commandée par le comte d'Alorna, Pedro José de Almeida Portugal. On trouve Gomes Freire de Andrade et Cândido José Xavier parmi ses membres. Par décret du 11 janvier 1808, les milices sont dissoutes. Les armes sont confisquées et la plupart détruites. Les seules forces militaires présentes au Portugal sont maintenant françaises et espagnoles.

Junot encourage les initiatives visant à rédiger une Constitution sur le modèle français.

Composition


24 régiments d'infanterie régulière numérotés de 2 bataillons
48 régiments de milice (régiments auxiliaires)
24 brigades de milice Ordenanza
12 régiments de cavalerie moyenne (faible en nombre et en entraînement)
4 régiments d'artillerie comme ci-dessus

Troupes Disponibles*

Nom

Min

Max

Description en Français

English Description

Régiments d'infanterie régulière à 2 bataillons

4

48

Infanterie Ordre serré, Mousquet à pierre, Baïonnettes,

Close order Infantry, Flintlocks, Bayonet,

Régiments de milice (régiments auxiliaires)

2

86

Infanterie Ordre serré, Mousquet à pierre, Baïonnettes, Recrues, Hésitants

Close order Infantry, Flintlocks, Bayonet, Raw, Wavering

Milice Ordenanza armée de piques

4

180

Infanterie , ,, Lance courte, Recrues, Hésitants

Order Infantry, ,, Short spear, Raw, Wavering

Milice Ordenanza
(1 pour 3 ordenanza à piques en remplacement)

0

50

Infanterie , Mousquet à pierre, Dague,

Order Infantry, Flintlocks, Knife,

Régiments de cavalerie

1

12

Cavalerie Ordre dispersé, Pistolet à pierre, Sabre, Hésitants

Open order Cavalry, Flint Pistol, Sabre, Wavering

Unités d'artillerie (de position)

0

40

Servant d'artillerie à pied , Canon de 8 à 11 livres, Dague,

Foot Artilery crew, 8 to 11 Pnd Gun, Knife,

Détachement d'artillerie de campagne

1

1

Servant d'artillerie à pied , Canon 4 à 7 livres, Dague,

Foot Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Knife,

Batterie d'artillerie à cheval de 6 livres

0

1

Servant d'artillerie volante , Canon 4 à 7 livres, Sabre,

Horse Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Sabre,

Troupes de la «  Légion des troupes légères  »

Bataillon d'infanterie légère de la «  Légion des troupes légères  »

0

1

Infanterie Ordre dispersé, Mousquet à pierre, Baïonnettes, Enthousiastes

Open order Infantry, Flintlocks, Bayonet, Enthousiasts

Régiment de cavalerie légère de la «  Légion des troupes légères  »

0

1

Cavalerie Ordre dispersé, Pistolet à pierre, Sabre,

Open order Cavalry, Flint Pistol, Sabre,

*Par exception, les minima et maxima sont donnés ici en bataillons d'infanterie, régiments de cavalerie et batteries (ou compagnies) d'artillerie.
Ils représentent la totalité des troupes disponibles.
En général, toutes les infanterie légères européennes de l'époque Napoléonienne sont capables de combattre en Ordre Serré. Même si cela n'est pas noté, le joueur est libre de décider de les aligner ainsi, mais il devra choisir l'une ou l'autre option avant le début de la partie.
Il est conseillé aux joueurs de s'inspirer des ordres de bataille historiques que l'on trouve facilement sur le net, notamment sur le site Le Jeu D'Histoire

Caractéristiques en CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

Troupe

Min

Max

Type

Ord

Cui

Bou

Vies

Act

Red

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Notes Tir

Arme de mêlée

Fac

RS

C/Fig

Notes C&C

Spécial

Régiments d'infanterie régulière à 2 bataillons

4

48

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

N

M

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Régiments de milice (régiments auxiliaires)

2

86

IPS

OS

0

0

1

2

3

3

R

H

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Milice Ordenanza armée de piques

4

180

IPM

OM

0

0

1

2

3

3

R

H

Non Tireur

0

0

0

0

Lance courte

5

1

1

/ /

Milice Ordenanza
(1 pour 3 ordenanza à piques en remplacement)

0

50

IPM

OM

0

0

1

2

3

3

N

M

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Dague

6

0

1

/ /

Régiments de cavalerie

1

12

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

H

Pistolet à pierre

1

5

1

1

Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ /

Unités d'artillerie (de position)

0

40

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

M

Canon de 8 à 11 livres

10

4

1

2

Ignore armure

Dague

6

0

1

/ /

Détachement d'artillerie de campagne

1

1

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

M

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Dague

6

0

1

/ /

Batterie d'artillerie à cheval de 6 livres

0

1

SAV

OM

0

0

1

3

1

5

N

M

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ /

Troupes de la «  Légion des troupes légères  »

0

0

-

0

0

0

0

0

0

6

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

Non armé

0

0

1

/ /

Bataillon d'infanterie légère de la «  Légion des troupes légères  »

0

1

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

E

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

/ /

Régiment de cavalerie légère de la «  Légion des troupes légères  »

0

1

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

M

Pistolet à pierre

1

5

1

1

Ignore armure

Sabre

5

0

1

/ /

=======================================================================================