Liste 000 Chevaliers de Rhodes (1309-1523 av JC)

Rhodes, l'île des roses, faisait partie de l'Empire Romain d'Orient En 1309, les Gênois, maîtres de l'île depuis 1248, y accueillirent les Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem (ou Hospitaliers), chassés de terre sainte en 1291, puis de Chypre. Sous les ordres de Foulques de Villaret, ils organisèrent une flotte importante qui les fit résister 2 siècles, épine au flanc des Ottomans. En 1444, Rhodes fut assiégée par le Sultan d'Egypte; en 1480, sous les ordres de Pierre d'Aubusson, par le Sultan Mehmet II. Enfin, en 1522, Suleyman II (Soliman le Magnifique) l'assiégea avec 100.000 hommes contre 650 chevaliers, 200 marins Gênois et 50 Vénitiens, 400 habitants de Candie et 6000 de Rhodes. Sans secours de l'Occident, ils durent capituler le 1er janvier 1523. Villiers de l'Isle-Adam s'embarqua avec les 180 chevaliers survivants. Après quelques errances, ils s'installèrent à Malte et devinrent les Chevaliers de Malte.

Sous le terme de chevaliers, il faut comprendre les chevaliers eux-mêmes et les sergents et chevaliers mineurs. Parmi les habitants de Rhodes, nous avons les marins des vaisseaux de l'ordre, les milices urbaines et les habitants des campagnes. C'est pourquoi tous les habitants de Rhodes ne sont pas assimilables aux milices urbaines, entraînées mais de faible moral. Au contraire, la durée du siège contre un tel ennemi montre la résistance des défenseurs. Aussi la plupart des habitants sont-ils classés irréguliers mais de moral C. Ainsi, on peut faire une réduction réelle de 1 figurine pour 20 combattants. Il est supposé ici qu'une partie des habitants de Rhodes est employée ailleurs pour garder les remparts.

Cette armée de défenseurs d'une forteresse ne garde comme troupe à cheval qu'un petit groupe de chevaliers autour d'un général, destiné à rétablir localement une situation compromise. C'est une armée qui, naturellement, comporte beaucoup de tireurs mais aussi de l'infanterie très simple mais efficace. La victoire viendra de la combinaison de ces 2 éléments. Les troupes de l'Ordre sont là pour stabiliser la défense. Les Sergents de l'Ordre doivent boucher un point de passage obligé. Les Chevaliers constituent le pivot de la défense tandis que l'Artillerie peut prendre l'ennemi à partie de loin. Ce n'est guère une armée pour attaquer. elle est plus à l'aise en terrain difficile qu'en terrain découvert où l'ennemi pourrait l'envelopper.

 

Min Max Nom Type Moral Armes
1          
0          
20          
60          
0          
30          
           
           



 

Tous droits réservés © Vincent Hérelle+Philippe Bondurand, 2002-2009

Introduction générale

Comment utiliser ces listes d'armées

Comment établir soi-même une liste d'armée

Addenda

Abréviation des armes

Sommaires des Listes

Sommaire Historique (incomplet mais commenté) :
1 De l'aube des temps à la guerre du péloponnèse 94 listes
2 D'Alexandre le Grand aux grandes invasions 93 listes
3 Des Armées Médiévales aux premières armes à feu 97 listes
4 Loin de la Méditerrannée (Chine, Inde, Japon, Amériques) 97 listes


Sommaire Géographique :

1 Tome 1 : L'Europe
2 Tome 2 : L'Asie
3 Tome 3 : L'Afrique, Les Amériques et l'Océanie