Menu
NEWS?
Last Updates
Mises à jour
Faire un Don (Paypal)/Make Donation
Donators Have access to personalized service, Budget for balancing armies, Custom army lists, Unit Cards and many more
Télécharger gratuitement la Règle CLASH ! en français
Don conseillé si satisfaits 10 euros
Download English version CLASH !
FREE. Tip welcomed if satisfied
Télécharger le modèle des fiches d'unité / Download Unit Cards template
Suivez nous sur Facebook
40 Armées Indispensables de Qadesh à La Marne
T 1 Armées Antiques et Médiévales
T1.1 L'Europe
T1.2 L'Asie
T1.3 Le Reste
T 2 Armées 1500-1700
T 3 Armées 1700-1790
T 4 Armées 1790-1850
T 5 Armées 1850-1925
T 6 Armées Imaginaires
Champs de Bataille
Scénarios
Nous contacter par Messenger pour
Proposer une liste, un terrain, un scénario
Demander une liste
Tous droits résérvés © Vincent Hérelle + Philippe Bondurand, 2020

CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

- Les Armées de l'Italie Antique -

Liste 171 : Etrusques (700 à 400 avant J-C)

  Les Étrusques sont un peuple pré-Indo-Européens qui a vécu dans le centre de la péninsule italienne depuis la fin de l'âge du bronze jusqu'à la prise par les Romains de Velzna en 264 av. J.-C.

Ils étaient d'abord connus des Grecs sous le nom de Tyrrhéniens ou « Tyrsènes », relatif à la mer Tyrrhénienne, si l'on en croit l'historien grec Denys d'Halicarnasse.

L'origine des Étrusques fait l'objet de débats animés depuis la Renaissance entre partisans d'une thèse autochtone et ceux d'une origine orientale. Un relatif consensus s'est établi, suivant en cela Massimo Pallottino. La majorité des étruscologues considère que l'autochtonie est compatible avec des apports orientaux divers et qu'il serait vain de poursuivre ce débat : si l'écriture étrusque, empruntée aux Grecs, se lit sans problèmes, la langue étrusque, qu'elle véhicule, n'est pas indo-européenne, et sa connaissance reste fort lacunaire. Il est possible que l'origine des Étrusques résulte de l'installation en Italie de Pélasges venus de Grèce qui se seraient associés aux autochtones rencontrés, créant ainsi un nouveau peuple.

L'histoire de cette civilisation antique s'étend sur plus d'un millénaire. L'archéologie témoigne d'une culture villanovienne s'étendant du début du Xe à la fin du VIIIe siècle av. J.-C., mais les textes historiques la concernant font défaut. Elle se caractérise par l'ascension d'une série de cités prospères entretenant des échanges culturels et commerciaux avec divers peuples méditerranéens, puis par leur progression militaire vers le sud, contrôlant la modeste Rome (qui sera gouvernée durant un siècle par des rois étrusques) et fondant les colonies de Cesennia et Capoue. Les villes de Nola (capitale de la Confédération étrusque campanienne) et Pompei (qui se voit là dotée de sa première muraille), elles aussi colonisées, sont des créations plus anciennes d'autres peuples.

Les vestiges des cités d'Étrurie témoignent d'une architecture urbaine efficace et novatrice mise au service d'une logistique défensive solide et efficiente, imitée jusque chez les Celtes de la civilisation de Hallstatt, au-delà des Alpes, à partir du VIe siècle av. J.-C. Dans ce cadre, le fait architectural étrusque imprime une rémanence significative au sein des infrastructures associées au domaine de la poliorcétique.

L'infanterie et la cavalerie

Le caractère belliqueux des Étrusques se manifeste dès la période villanovienne (cf liste correspondante).

Au cours de la seconde moitié du VIIe siècle av. J.-C., l'armure étrusque évolue vers un type hoplitique. La tombe d'Isis, exhumée aux alentours de Vulci, est l'un des exemples les plus frappants de cette évolution. Dans cette sépulture, datant de 520 av. J.-C., a été retrouvé un matériel hoplitique quasiment complet. À sa découverte, en 1839, par Lucien Bonaparte, la tombe comporte un bouclier rond, des cnémides, un casque, une épée, une pointe de lance et un ceinturon « à fermoir ». En outre, sur le territoire recouvrant l'Étrurie, les découvertes d'artefacts tels que des statuettes en bronze figurant des soldats en armes mettent en évidence l'adoption de l'équipement hoplitique par les troupes d'infanterie étrusques : ces statuettes à caractère votif montrent des guerriers munis d'une protection pectorale — cuirasse, armure lamellaire, linothorax —, d'un casque calotté pourvu de paragnathides (sorte d'oreillons ou protèges-oreilles) et d'un clipeus. Le Mars de Todi (début du Ve siècle av. J.-C.158), ou encore le matériel exhumé à Falterona (près d'Arezzo), indiquent le recours à ce type d'équipement guerrier.

Les Étrusques adoptent, dès l'époque archaïque, la tactique militaire dite « formation en phalange ». Ce type de formation, emprunté aux Grecs, repose sur un déploiement de fantassins en rangs serrés, les soldats évoluent quasiment bouclier contre bouclier. Les armées étrusques, à l'instar de celles des Romains et de d'autres peuples italiques, possèdent différents types d'unités : les unités dites « lourdes » (généralement celles qui constituent les phalanges), composées d'hoplites (en principe des hommes de rang social élevé) et les unités dites « légères », avec pour seule pièce d'armement défensif un linothorax en cuir. Ces troupes légères, les plus nombreuses, sont, la plupart du temps, formées de paysans « semi-libres », autrement dit des pénestes.

Les unités de cavalerie, bien qu'ayant subi de profondes transformation au cours de l'histoire militaire étrusque, ont été, dès l'époque villanovienne, un symbole de prestige des élites nobiliaires et ce, en écho à la mythologie grecque. Le mobilier funéraire des sépultures princières, régulièrement constitué, entre autres, de mors, témoigne de la composition des unités de cavalerie. Ces troupes, formées de combattants à cheval, sont des unités d'élite dont les hommes bénéficient du plus haut statut hiérarchique et social. Il s'agit de la « gens » aristocratique étrusque (tels que les « zilath », par exemple). Hormis la présence, en contexte funéraire, de ces pièces de harnachement, d'autres artefacts, généralement des ex-voto, laissent apparaître des hommes montant des chevaux et encadrant des unités d'infanterie. À cet effet, la découverte d'une situle en bronze dans une tombe princière à Certosa, ornée de motifs représentant des cavaliers qui mènent des colonnes de fantassins, vient confirmer le rôle des élites aristocratiques au sein des armées étrusques. De même, les décorations peintes qui ornent une amphore, de type « Micali », ou encore celles d'une oinokhòê retrouvée à Tragliatella à proximité de Cerveteri, mettent en évidence cette caractéristique propre aux colonnes de cavalerie étrusques.

Les fouilles archéologiques effectuées dans des tombes ont révélé, dès la période villanovienne, la présence de mors de chevaux, généralement par paires, ce qui semble indiquer qu'ils provenaient d'un bige, c'est-à-dire un véhicule à deux roues, dont il est difficile de déterminer l'usage. Les auteurs modernes conjecturent que, pendant une brève période des chars ont été employés dans des combats « homériques », c'est-à-dire des duels opposant deux chefs montés sur leur char. Très rapidement, il semble que les chars n'aient plus été que des véhicules de prestige, ne servant qu'à conduire les chefs vers le champ de bataille à la tête de leur gens. Ceux que l'on a exhumés dans des tombes aristocratiques, dont le char de Monteleone est l'exemplaire le plus célèbre, étaient des véhicules de parade. Par contre, des figurines de quadriges très anciennes ont été aussi retrouvées, hors contextes funéraire, ce qui nous conduit à notre choix pour ce qui concerne les unités militaires.

En contre-point, au sein de la koinè étrusque, les chars à 4 chevaux manifestent d'une représentation essentiellement sportive, c'est en particulier le cas sous le biais des ludi circences et élitiste. Ce dernier trait culturel se concrétise notamment au travers du rite funéraire étrusque. L’opulence des artéfacts composant les viatiques des sépultures étrusques concrétisent un personnage de haut rang hiérarchique ou social.

Selon vos préférences, (ou les figurines disponibles) vous pouvez choisir de réduire les VR4 en VR2.

Troupes Disponibles

Nom

Min

Max

Description en Français

English Description

Guerriers

48

240

Infanterie Ordre serré, Lourds, Bouclier, ,, Lance longue,

Close order Infantry, Heavy, Shield, ,, Long Spear,

passer obligatoirement 1/3 des guerriers en V

16

80

+Vétérans,

+ Veteran,

Frondeurs

12

24

Infanterie Ordre dispersé, Fronde, Dague,

Open order Infantry, Sling, Knife,

Archers

0

24

Infanterie Ordre dispersé, Arc, Dague,

Open order Infantry, Bow, Knife,

Javeliniers

0

12

Infanterie Ordre dispersé, Javelots, Dague,

Open order Infantry, Javelin, Knife,

Option de 700 à 550 avant J-C

Chars

4

8

Char rapide 4 chevaux, Lourds, Javelots, Enthousiastes,

4 horses light chariot, Heavy, Javelin, Enthusiasts,

Option de 550 à 400 avant J-C

Cavaliers

12

18

Cavalerie, Lourds, Bouclier, Javelots, Javelot,Enthousiastes,

Cavalry, Heavy, Shield, Javelin, Javelin, Enthusiastes,

Caractéristiques en CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

Troupe

Min

Max

Type

Ord

Cui

Bou

Vies

Act

Red

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Notes Tir

Arme de mêlée

Fac

RS

C/Fig

Notes C&C

Spécial

Guerriers

48

240

IPS

OS

1

1

1

2

3

3

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

-

Lance longue

5

2

1

-

/ /

passer obligatoirement 1/3 des guerriers en V

16

80

-

0

0

0

0

0

0

6

V

M

Non Tireur

0

0

0

0

-

Non armé

0

0

1

-

/ /

Frondeurs

12

24

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fronde

3

4

2

1

-

Dague

6

0

1

-

/ /

Archers

0

24

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Arc

4

5

2

1

-

Dague

6

0

1

-

/ /

Javeliniers

0

12

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Javelots

2

4

2

1

-

Dague

6

0

1

-

/ /

Option de 700 à 550 avant J-C

Chars

4

8

VR4

OD

1

0

4

4

3

3

N

E

Javelots

2

4

2

1

-

-

5

0

1

Ignore Armure et bouclier

/ /

Option de 550 à 400 avant J-C

Cavaliers

12

18

MCM

OM

1

1

1

4

4

2

N

E

Javelots

2

4

2

1

-

Javelot

4

0

1

-

/ /

=======================================================================================

Caractéristiques en Charges A&M

Liste 171 Etrusques (700 à 400 avant J-C)

Les Etrusques sont des peuples sans doute non Indo-européens installés en Italie depuis le 2ème millénaire. Ils ont été civilisés par la culture Villanovienne puis fortement influencés par les Grecs d'Italie du Sud. Le 6ème siècle les vit se développer agressivement : ils conquirent le Latium et une partie de la Campanie. En 535, les Etrusques, alliés aux Carthaginois, chassèrent les grecs de Corse. Vers 475, Syracuse élimina la flotte Etrusque de la Campanie et Rome et les Latins chassèrent les Etrusques. Alors, les Etrusques refluèrent peu à peu avant d'être finalement conquis, à la fin du 4ème siècle, par Rome qui avait établi sa suprématie sut tous les latins.


Min Max Nom Type Moral Armes
1 1 Général LCh4 Reg A  
0 2 Général LCh4 Reg A  
0 2 Général allié LCh4 Reg A  
48 240 Guerriers HI Reg C LL, B
16 80 passer 1/3 des guerriers en Reg B      
12 24 Frondeurs LI Irr C FR
0 24 Archers LI Irr C A
0 12 Javeliniers LI Irr C J

Option de 700 à 550 avant J-C

Min Max Nom Type Moral Armes
4 8 Chars LCh4 Reg B 1com J

Option de 550 à 400 avant J-C

Min Max Nom Type Moral Armes
12 18 Cavaliers HC Reg B J,B

Il est impératif de passer une figurine de HI sur 3 en Reg B
Une et une seule des options doit être obligatoirement choisie