Liste 260 : Rébellion de Sertorius (80 avant J-C)
Min Max Nom Type Moral Armes S
1 1 Général HLC Reg LC, B  
0 2 Général HC Reg LC, B  
0 1 Général allié africain HLC Irr J, B  
0 1 Général allié lusitanien HLC Irr J, B  
0 1 Symbole sacré : biche blanche soclée avec GC        
0 8 Equites HC Reg B LC, B s
0 6 passer en garde Reg A        
18 36 Cavaliers Lusitaniens LC Irr C J, B s
0 18 passer moins de la moitié des LC en MC        
0 8 passer en HLC ou en HC        
0 10 passer en Irr B        
0 8 Cavaliers Maures LC Irr C J, B  
0 2 passer en HLC ou en HC        
0 5 passer en Irr B        
0 8 Cavaliers Numides LC Irr D J, B  
16 32 Légionnaires HI Reg B ALJ, B s
0 32 donner le BAB        
0 20 Auxiliaires LMI Reg C J, B s
32 50 Lusitaniens entrainés à la romaine LMI Irr C ALJ, B s
0 50 passer en MI        
0 50 passer en Reg C        
0 20 donner le NF à des Irr C        
0 12 passer en LHI ou HI        
0 16 passer une unité en Irr B        
24 90 Lusitaniens levés LI Irr C J, B s
0 45 passer moinbs de la 1/2 en LMI        
0 16 passer en LHI ou HLI        
0 45 remplacer moins de la 1/2 des J par la LC        
0 20 donner une LC aux LMI J, B        
0 20 passer une unité de guerriers en Irr B        
0 36 passer des LI en croupe (IPM) des LC ou MC lusitanien        
0 20 donner le statut d'ECL à des LI        
0 50 Bergers LI Irr C PLM s
0 20 remplacer la PLM par une FR        
0 50 donner un B        
0 50 remplacer l'1A par un COU        
0 10 Archers légers LI Irr C A s
0 20 remplacer la PLM par une FR        
0 50 donner un B        
0 12 Archers numides LI Irr D A  
0 8 Chausses trappes CT      
0 10 artilleurs AM Reg C ART s
0 6 pieux+remblais REM   PX  
0 6 trous TR      
0 8 chars de transport CH      
Les artilleurs peuvent être une sous unité des légionnaires
Si le symbôle sacré est utilisé toutes les troupes marquées d'un s y sont sensibles
Leur valeur se lit alors dans la dernière colonne
Pour les LI montés en croupe voir la règle A.1.4.2

NOTES :

- Vers 80 avant Jésus-Christ, le général romain Quintus Sertorius s'est révolté contre Sylla et contre Rome et a organisé la Lusitanie en république indépendante. Il avait une petite biche blanche apprivoisée dont il disait que c'était un cadeau de la déesse Diane, qui lui donnait des renseignements, en fait venant d'un réseau d'espions bien organisé.

- La biche blanche est devenue un symbole sacré pour les soldats de l'armée, et de crainte pour les adversaires. Elle sera toujours présente mais peut ne pas être considérée comme symbole sacré si l'armée est celle du début de la révolte.

- Sertorius a entraîné certains de ses soldats lusitaniens à la romaine, d'où la possibilité de les passer en ordre serré et en réguliers. Il leur avait donné en lieu et place du Pilum le Soliffereum, javelot lourd entièrement métalique déjà connu des Ibères.

- Les lusitaniens ont traditionnellement des javelines ou un javelot comme arme.

- Les Lusitaniens sont appelés scutarii s'ils sont équipés du scutum, un grand bouclier oblong, caetrati si c'est du caetrum, un petit bouclier rond.

- Certains lusitaniens armés de javelines ou de javelot sont utilisés en infanterie d'accompagnement des cavaliers. Ils forment alors une sous-unité (ou unité mixte si la règle l'autorise) .

- Sertorius avait un excellent réseau d'espions qui le renseignaient sur l'ennemi, ce qui est représenté par la possibilité de monter des javeliniers légers en éclaireurs, compte tenu du terrain.

- Sertorius a monté de fortes embuscades, ce qui est représenté par la possibilité de disposer d'artillerie ainsi que d'éléments de génie, qui doivent être prépositionnés avant le combat (et non déposé par les soldats en cours de jeu).

- L'artillerie peut être placée en sous-unité des légionnaires, voire en unités mixtes si la règle l'autorise.

- Les romains utilisaient en Ibérie des archers Numides. Il est possible que certains aient été en garnison sous les ordres de Sertorius. Il est certain qu'ils n'étaient pas très motivés. Le symbole sacré est sans effet sur eux.

 


 

Tous droits réservés © Vincent Hérelle+Philippe Bondurand, 2002-2009

Introduction générale

Comment utiliser ces listes d'armées

Comment établir soi-même une liste d'armée

Addenda

Abréviation des armes

Sommaires des Listes

Sommaire Historique (incomplet mais commenté) :
1 De l'aube des temps à la guerre du péloponnèse 94 listes
2 D'Alexandre le Grand aux grandes invasions 93 listes
3 Des Armées Médiévales aux premières armes à feu 97 listes
4 Loin de la Méditerrannée (Chine, Inde, Japon, Amériques) 97 listes


Sommaire Géographique :

1 Tome 1 : L'Europe
2 Tome 2 : L'Asie
3 Tome 3 : L'Afrique, Les Amériques et l'Océanie