Liste 470 Japon Yayoi (300 av J-C à 300 ap J-C)

            Les indigènes du Japon sont des blancs barbus appelés AINUS. Peu à peu arrivèrent des envahisseurs asiatiques qui envahirent KYÛSHÛ (ou KYU SYU). C'était l'age de bronze du Japon. La légende dit que le Japon se composait de 100 communautés ou clans qui seraient gouvernées par des femmes. Le souverain aurait été une reine - prêtresse nommée PIMIKO. C'est l'époque du héros légendaire JIMMU qui aurait refoulé vers le nord les AINU et fondé la dynastie Japonaise. Cette liste peut être utilisée aussi bien pour les japonais que pour les AINUS. Pour ceux-ci, la liste peut servir jusqu'au 9ème siècle.

Min Max Nom Type Moral Armes
1 1 Général en chef MI ou LMI Irr (A2M ou LC), (A ou B)
0 2 Général MI ou LMI Irr (A2M ou LC), (A ou B)
0 3 Général allié MI ou LMI Irr (A2M ou LC), (A ou B)
120 512 Guerriers MI Irr C (A2M ou LC), (A ou B)
    ou alors LMI Irr C (A2M ou LC), (A ou B)
0 48 Archers légers LI Irr C A
0 54 Paysans (1/2u) LMI Irr D LC
0 54 Paysans (1/2u) LMI Irr D IMP

Tous droits réservés © Philippe Bondurand, 2002

 

Japon

 

NOTES GENERALES :

 

Définitions :

Le Japon fut d'abord appelé "WA" par les chinois puis "NI-HON" du chinois RI-BEN, qui veut dire "origine du soleil".

Le TENNO est l'empereur, sensé descendre de la déesse du soleil AMATERASU. Progressivement, son pouvoir se limitera à la représentation religieuse au détriment du pouvoir effectif.

Un DAIMYO (d'abord DAIBU) est un seigneur doté d'un fief.

Les SAMOURAÏS sont une aristocratie guerrière. Entraînés pour se battre, ils servent un maître fidèlement, le plus souvent jusqu'à la mort.

le KAMPAKU est un régent d'un empereur majeur.

Le SHOGÛN (abrégé de SEI-I-TAISHOGUN) est le généralissime contre les barbares.

Le SHIKKEN est le régent du shôgunat.

Le BAKUFU est le gouvernement du shôgunat.

Troupes :

(1) Le style de combat des samouraïs est plutôt individuel et dispersé mais peu à peu ceux entraînés dans les armées régulières se battent le plus souvent en ordre serré. Les samouraïs provinciaux combattent plutôt en ordre lâche. Les samouraïs combattant en ordre lâche et ceux combattant en ordre serré ne peuvent cohabiter dans la même unité, même en sous-unités.

(2) Les samouraïs combattent le plus souvent avec une armure lamellée de bois laqué et de cuir, jusqu'au 15ème siècle. A ce moment, des lames de métal commencent à être introduites dans les armures de certains samouraïs parmi les plus riches. Cependant, cela restera exceptionnel jusqu'à l'introduction des armes à feu.

(3) Les RONINS sont des samouraïs errants sans maître attitré, qui se louent pour une guerre. Ils sont soit fidèles et Irr.B, soit peu disposés à se battre et donc Irr.D.

(4) Les CHUGEN sont des levées féodales de combattants à pied qui forment le gros des premières armées japonaises. Ce sont surtout des paysans entraînés.

(5) Les ZUSA étaient des guerriers à pied qui remplacent les CHUGEN quand les SAMOURAÏS deviennent les plus nombreux dans les armées japonaises. Aides ou serviteurs des samouraïs, ils allaient pieds nus ou chaussés de simples sandales de paille, armés d'une lance ou d'un NAGNATA, parfois d'arcs et de flèches.

(6) Les ASHIGARU sont des soldats mercenaires employés de façon permanente, d'abord comme garnison de villes, puis sur le champ de bataille. Après les révoltes IKKO-IKKI, de nombreux paysans entraînés se sont fait ASHIGARU. Ils composent la masse des armées japonaises des époques tardives.

(7) Les moines guerriers ou SOHEI sont nés de la nécessité de défendre les monastères et les temples. Ensuite, ils devinrent le bras armé de l'église.

Armes :

(8) L'arme individuelle du samouraï est le sabre. C'est généralement le KATANA, utilisable à une ou deux mains. On le comptera comme une arme de base.

(9) Avec de l'entraînement, une partie des samouraïs manient assez bien le KATANA pour le compter comme un bonus à l'arme de base.

(10) Le KATANA ou le TACHI (un sabre un peu plus grand) sont aussi souvent utilisés à 2 mains. On peut donc les compter arme à 2 mains. Les samouraïs utilisaient (à 2 mains) des sabres encore plus grands comme le NO-DASHI.

(11) Les samouraïs avaient aussi un petit sabre, le WAKISASHI, mais ce n'est qu'après MIYAMOTO MUSASHI (1584 - 1645) qu'une école s'est développée pour utiliser un sabre dans chaque main.

(12) Le YARI court, au départ simple bambou durci au feu, se vit ajouter une lame. Il est donc d'abord une lance courte (à pied ou à cheval) et c'est l'arme la plus simple. Sa lame peut attendre 20 cm aux bord tranchants.

(13) Le YARI a souvent un manche plus long. On appelle aussi YARI une lance de 4 mètres de long, assez rare. Ces deux YARI seront rendus par une longue lance pour l'infanterie et par une lance (rare) à cheval.

(14) Le NAGINATA est une arme faite d'un bois dur de 2 à 3 mètres de long avec une lame allant de 30 cm à plus d'un mètre. A l'époque de NARA (710 - 794); les cavaliers devenant une force importante difficile à combattre, le NAGINATA devint courant et prépondérant à partir de la bataille de DAN-NO-URA (1185). Souvent utilisé par les femmes et les moines guerriers, il fut exclusivement laissé aux femmes à partir des TOKUGAWA (1603). Utilisé de taille et d'estoc, le NAGINATA est une arme à 2 mains longue.

(15) L'arc ou YUMI était en bois ou en bambou et dissymétrique, court d'un côté et long de l'autre. les flèches étaient en bambou avec des pointes en os ou en fer. C'est un arc d'une faible puissance de pénétration en dépit de sa taille. C'est donc un arc faible. L'arc faible à cheval n'est pas différent des autres arcs montés. La différence ne se marque qu'à pied.

(16) Avec les invasions mongoles (1274 et 1281), les japonais découvrirent les vertus de l'arc composite. Leur arc peut alors être considéré comme un arc normal. Cependant, son rythme de tir restait lent. On peut lui compter la pointe perforante.

(17) Les armes à feu sont introduites en 1542 et se répandent rapidement.

(18) Après des premières armes de faible qualité achetées à l'occident, les japonais fabriquent rapidement de très bonnes armes à feu qui seront classées arquebuses si cette classification est possible (annexe Renaissance de la règle CHARGES). 

Japon période YAYOI - 300 av.J.C. / 300 ap.J.C.

 

Général en Chef comme Guerrier.................................................................................................. 1

Sous-général comme Guerrier...................................................................................................... 0 à 8

 

Guerriers : LMI, Irr.C, lance courte (12).......................................................................... 70 à 500
      ajouter le bouclier............................................................................................................ à volonté
      ajouter un arc faible (15).................................................................................................. à volonté
      remplacer la lance courte par une arme à 2 mains longue (19)........................................... à volonté
      changer en MI ........................................................................................................... Spécial (20)
      changer en Irr.B comme gardes ........................................................................................... 0 à 40
      donner la formation en Mur de Bouclier si MI avec boucliers............................................ à volonté

Éclaireurs : LI, Irr.C, arc faible................................................................................................... 0 à 24
      ajouter le statut d'Éclaireur................................................................................................... 0 à 10

Paysans : LMI, Irr.D, IMP....................................................................................................... 0 à 100
      remplacer l'IMP par la lance courte..................................................................................... 0 à 1/2

 

NOTES :

(19) Certains guerriers sont armés d'une "hallebarde" ou "Hache - dague" appelée GE et dérivée d'hallebardes chinoises en bronze. C'est l'ancêtre du NAGINATA.

(20) Les guerriers doivent être soit tous LMI soit tous MI non seulement dans la même unité mais sous les ordres du même général ou sous-général, car les guerriers du même clan sont entraînés à combattre de la même façon.

 

Tous droits réservés © Vincent Hérelle+Philippe Bondurand, 2002-2009

Introduction générale

Comment utiliser ces listes d'armées

Comment établir soi-même une liste d'armée

Addenda

Abréviation des armes

Sommaires des Listes

Sommaire Historique (incomplet mais commenté) :
1 De l'aube des temps à la guerre du péloponnèse 94 listes
2 D'Alexandre le Grand aux grandes invasions 93 listes
3 Des Armées Médiévales aux premières armes à feu 97 listes
4 Loin de la Méditerrannée (Chine, Inde, Japon, Amériques) 97 listes


Sommaire Géographique :

1 Tome 1 : L'Europe
2 Tome 2 : L'Asie
3 Tome 3 : L'Afrique, Les Amériques et l'Océanie