Menu
NEWS?
Last Updates
Mises à jour
Faire un Don (Paypal)/Make Donation
Donators Have access to personalized service, Budget for balancing armies, Custom army lists, Unit Cards and many more
Télécharger ICI la Règle CLASH ! en français
Prix libre
Cliack HERE Download English version CLASH !
Pay what you want
Thanks for your support Cap'tain !
Gracias Señor Coronel ! 10€
Merci mon Général ! 20€
Efcharistós Mega Strategikós ! 30€
Gratias ago tibi, Augustus Imperator ! 50€
La boîte Collector comprenant : Règles imprimées et dédicacées, 2 listes d'armées + sets de fiches d'unité au choix, 1 mesure, 12 dés, une boîte de jetons et marqueurs. 100€
Télécharger le modèle des fiches d'unité / Download Unit Cards template
Suivez nous sur Facebook
40 Armées Indispensables : de Qadesh à La Marne
T 1 : Armées Antiques et Médiévales
T1.1 : L'Europe
T1.2 : L'Asie
T1.3 : Le Reste
T 2 : Armées 1500-1700
T 3 : Armées 1700-1790
T 4 : Armées 1790-1850
T 5 : Armées 1850-1925
T 6 : Armées Imaginaires
Champs de Bataille
Scénarios
Nous contacter par Messenger pour :
Proposer une liste, un terrain, un scénario ou demander une liste
Tous droits résérvés © Vincent Hérelle + Philippe Bondurand, 2020

CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

- Les Armées de la Révolution et de l'Empire -

Liste VH 23 - Révoltés Vendéens 1793


« Les Vendéens n'avaient aucune cocarde militaire ; beaucoup mettaient à leur chapeau des morceaux d'étoffe blanche ou verte, d'autre du papier, des feuilles et plusieurs rien du tout. Mais tous les paysans avaient par dévotion et sans que personne en eût donné l'ordre, un Sacré-Cœur cousu à leur habit et un chapelet passé dans la boutonnière. Nos soldats ne portaient ni giberne, ni havresac, ni effets, quoiqu'ils en prissent en quantité aux républicains ; ils trouvaient cela incommode, et préféraient mettre leurs cartouches dans leurs poches ou dans la ceinture de mouchoir, alors usitée dans le pays. L'armée avait une trentaine de tambours et point de trompettes. Les cavaliers attachaient à la queue de leurs chevaux des cocardes tricolores et des épaulettes enlevées à des Bleus ; les officiers étaient un peu mieux équipés que les soldats, et n'avaient pas de marques distinctives. »

Cependant, durant la Virée de Galerne, les officiers adoptent des signes distinctifs : les généraux portent en ceinture des écharpes blanches avec des nœuds ; noir pour La Rochejaquelein et Donnissan, rouge pour Stofflet et bleu pour Marigny. Les officiers d'un grade inférieur portent une écharpe blanche au bras gauche.

Il y a de grandes différence de mentalité entre les vendéens du du Pays de Retz (les « Paydrets ») ou du Bas-Poitou (les Bas-Poitevins), beaucoup plus rustiques, et les Angevins et Haut-Poitevins, beaucoup plus religieux. Mais la différence pour l'ennemi est nulle.

Les points faibles de cette armée sont les services de santé et d'intendance, embryonnaires, ainsi que le manque de combattants permanents, malgré le renfort de déserteurs « bleus » (républicains), de gabelous, d'Allemands ou de Suisses. L'armement et l'approvisionnement en munitions sont également déficitaires. Quant à la cavalerie, elle ne comprend que les chefs nobles, quelques garde-chasses et employés des gabelles et des paysans en sabots montés sur des chevaux de trait. Après la bataille de Savenay, l'armée, reconstituée sur le papier, a moins que jamais d'existence effective, l'insurrection dégénérant en chouannerie.

Organisation des divisions

Mars-juin 1793

Division de Saint-Florent-le-Vieil, 12 000 hommes ; Charles Artus de Bonchamps et Jacques Cathelineau
Division de Cholet et de Beaupréau, 9 000 hommes ; Maurice Gigost d'Elbée
Division de Maulévrier, 3 000 hommes ; Jean-Nicolas Stofflet
Division de Châtillon-sur-Sèvre, 7 000 hommes ;: Henri du Vergier de La Rochejaquelein
Division de Bressuire, 6 000 hommes ; Louis de Salgues de Lescure
Division d'Argenton-les-Vallées, 2 000 hommes ; Alexandre-Dominique Jaudonnet de Laugrenière
Division du Loroux, 3 000 hommes ; François de Lyrot de La Patouillère
Cavalerie ; Jean-Louis de Dommaigné

Juin-juillet 1793

Armée catholique et royale de Vendée - Généralissime : Jacques Cathelineau († 1793, mortellement blessé à la bataille de Nantes)

Juillet-octobre 1793

Armée catholique et royale de Vendée ; Maurice Gigost d'Elbée, secondé par Jean-Nicolas Stofflet, Guy Joseph de Donnissan et Charles de Royrand
Cavalerie ; Antoine-Philippe de La Trémoïlle de Talmont
Artillerie ; Gaspard de Bernard de Marigny
Armée d'Angers et compagnies bretonnes ; Charles Artus de Bonchamps
Armée de l'Anjou ; Louis de Salgues de Lescure
Armée du Poitou ; Henri du Vergier de La Rochejaquelein
Armée du Bas-Poitou et du Pays de Retz ; François-Athanase de Charette de La Contrie

Novembre-décembre 1793

Armée catholique et royale de Vendée ; Henri de La Rochejaquelein, secondé par Jean-Nicolas Stofflet et Guy Joseph de Donnissan
Cavalerie ;: Antoine-Philippe de La Trémoïlle de Talmont
Artillerie ; Gaspard de Bernard de Marigny
Division d'Angers et compagnies bretonnes ; Jacques Nicolas Fleuriot de La Fleuriais, secondé par Charles de Beaumont d'Autichamp
Division de l'Anjou ; Piron de La Varenne, secondé par Pierre-Louis de La Ville-Baugé
Division du Centre ; Charles de Royrand

Infanterie

La grande majorité des insurgés vendéens sont des paysans, artisans et boutiquiers, parfois tisserands dans les Mauges, armés de faux s'ils n'ont pas de fusil, réservés aux vétérans et aux forestiers.
Les seules unités à avoir une existence et une organisation quasi permanentes sont les « compagnies de paroisse », rassemblant les membres de communautés rurales – parents, amis ou voisins –, qui élisent leurs « capitaines ».
En cas de menace directe, la mobilisation de la population des territoires insurgés peut être massive, ainsi à Chemillé.
Dans la « Virée de Galerne », on a des masses d'enfants, vieillards et femmes, peu ou non combattants
Quelques troupes régulières sont formées dans l'armée vendéenne, où elles servent de troupe d'élite. On a les compagnies d'infanterie de Charles de Bonchamps en uniformes gris pour l'infanterie. On a aussi des troupes régulières recrutées parmi des déserteurs républicains et un grand nombre d'étrangers, parfois plus nombreux que les rebelles français. On y a vu des Russes, des Polonais, des Allemands « et beaucoup de juifs ». Parmi ces soldats étrangers, on compte des Allemands du Régiment de La Marck et de la Légion germanique, et un bataillon de 600 Suisses et Allemands, commandé par le baron de Keller, suisse lui-même. Les survivants du régiment des gardes suisses, plus d'une centaine, se battaient héroïquement pour venger leurs camarades. A noter que ces compagnies ne combattaient pas en ligne : elles se seraient fait écraser si elles ne s'étaient pas dispersées à la manière des paysans.
Dans les troupes organisées quasi-militairement on trouve une partie des 6 000 à 10 000 Angevins du nord du Maine-et-Loire et Bretons de la Loire-Atlantique qui ont rejoint les vendéens de la « Virée de Galerne » et que ceux-ci ont baptisé « Petite Vendée ». Ils ne sont pas comptés comme chouans puisque la chouannerie ne commencera qu'en janvier 1794 mais plusieurs chefs Chouans y participent comme Jean Chouan, Aimé Picquet du Boisguy ou Michel Jacquet dit « Taillefer », y servent. Une partie d'entre eux est donc organisée militairement et comprend plusieurs futurs officiers chouans comme Georges Cadoudal, Pierre-Mathurin Mercier, dit « la Vendée », Scépeaux, Jean Terrien, Joseph-Juste Coquereau ou Louis Courtillé dit « Saint-Paul ».

Cavalerie

Les cavaliers, parfois surnommés les « Marchands de cerises », avaient des chevaux de toute taille et de toute couleur, beaucoup de bâts au lieu de selles, de cordes au lieu d'étriers, de sabots au lieu de bottes. Ils avaient des habits de toutes les façons, des pistolets dans leur ceinture, des fusils et des sabres attachés avec des ficelles ; les uns avaient des cocardes blanches, d'autres en avaient de noires ou de vertes.
Charles de Bonchamps a cependant équipé à ses frais des escadrons de cavalerie en uniformes verts.

Artillerie

L'artillerie est d'abord constituée de vieilles couleuvrines raflées dans les châteaux ;
Rapidement s'y ajoutent des canons pris aux républicains ou, sur la fin, fournis par les anglais.
Il n'y a pas d'artillerie lourde contre les murs d'une ville, comme Granville.

Les grandes armées sont toujours des regroupements d'armées régionales. Les sous-généraux viendront d'ailleurs et seront donc des alliés. On peut avoir jusqu'à 3 détachements alliés, chacun avec son sous-général.
Si l'on joue l'expédition de l'île d'Yeu, cette liste viendra en complément (jusqu'à 1/3) d'une armée anglo-émigrés mais alors on n'aura que des vendéens fantassins de base et vétérans.


Troupes Disponibles

Conditions

Nom

Min

Max

Description en Français

English Description

Généraux

1

1

Cavalerie, Pistolet à pierre, Sabre, Supérieurs, Enthousiastes

Cavalry, Flint Pistol, Sabre, Superior, Enthousiasts

1 pour 4 Vendéens

Troupes régulières*

0

4

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Coureurs des bois, Vétérans,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Wood runner, Veteran,

Remplace 2ème précédent

Bataillon Suisse du baron de Keller*

0

1

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes, Coureurs des bois, Vétérans, Fanatiques

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet, Wood runner, Veteran, Fanatics

Vendéens armés d'outils agricoles

10

150

Infanterie Ordre dispersé, ,, Arme Improvisée, RigidesHésitants

Open order Infantry, ,, Peasan weapon, RigidsWavering

Remplacent les précédents à volonté

Vendéens des compagnies de paroisse  armés d'outils agricoles

0

50

Infanterie Ordre dispersé, ,, Arme Improvisée, Coureurs des bois, Hésitants

Open order Infantry, ,, Peasan weapon, Wood runner, Wavering

1 pour 2 Vendéens armés d'outils agricoles

Vendéens vétérans

0

20

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Arme de poing, Coureurs des bois, Hésitants

Open order Infantry, Smoothbore musket, Side arm, Wood runner, Wavering

1 pour 2 Vendéens des compagnies de paroisse  armés d'outils agricoles

Vendéens des compagnies de paroisse vétérans

0

10

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Arme de poing, Coureurs des bois, Hésitants

Open order Infantry, Smoothbore musket, Side arm, Wood runner, Wavering

1 pour 2 Vendéens des compagnies de paroisse

Forestiers Vendéens

0

10

Infanterie Ordre dispersé, ,, Non armé, Tireurs entrainésHésitants

Open order Infantry, ,, Unarmed, ShootersWavering

Levée en masse

0

6

Infanterie , ,, Arme Improvisée, Hésitants

Order Infantry, ,, Peasan weapon, Wavering

Dans la «  Virée de Galerne  »

Femmes, enfants et vieillards

0

4

Infanterie Ordre dispersé, ,, Arme Improvisée, Recrues, Couards

Open order Infantry, ,, Peasan weapon, Raw, Cowards

Cavalerie paysanne

0

4

Cavalerie Ordre dispersé, Pistolet à pierre, Arme de poing, Recrues, Hésitants, Lents

Open order Cavalry, Flint Pistol, Side Arm, Raw, Wavering, Slow

1 pour 6 unités

Artillerie pièces de prise ou anglaises

0

5

Servant d'artillerie à pied , Canon 4 à 7 livres, Arme de poing, Recrues,

Foot Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Side arm, Raw,

1 pour 6 unités

Artillerie servie par des déserteurs

0

1

Servant d'artillerie à pied , Canon 4 à 7 livres, Arme de poing, Couards

Foot Artilery crew, 4 to 7 Pnd Gun, Side arm, Cowards

1 pour 6 unités dans les premiers mois

Vieilles pièces récupérées

0

1

Servant d'artillerie à pied , Canon de 8 à 11 livres, Arme de poing, Recrues, Hésitants

Foot Artilery crew, 8 to 11 Pnd Gun, Side arm, Raw, Wavering

Alliés Bretons de la Petite Vendée uniquement pour la «  Virée de Galerne  »

Si 1 unité de la Petite Vendée

Sous-Général de la Petite Vendée

0

1

Cavalerie, Pistolet à pierre, Sabre, Supérieurs, Enthousiastes

Cavalry, Flint Pistol, Sabre, Superior, Enthousiasts

Au moins 3 unités pour commandement

Petite Vendée

0

40

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Arme de poing,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Side arm,

1 pour 3 des précédentes

Unités entraînées de la Petite Vendée/

0

8

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Arme de poing,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Side arm,

1 pour 3 unités de la Petite Vendée

Forestiers de la Petite Vendée

0

3

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Non armé, Tireurs entrainés

Open order Infantry, Smoothbore musket, Unarmed, Shooters

Uniquement si Bonchamp est leur général ou sous-général

Uniquement Armée d'Angers et jusqu'à Granville

Compagnies d'infanterie de Charles de Bonchamps*

0

1

Infanterie Ordre dispersé, Fusil à pierre, Baïonnettes,

Open order Infantry, Smoothbore musket, Bayonet,

Uniquement si Bonchamp est leur général

Cavalerie de Charles de Bonchamps

0

1

Cavalerie Ordre dispersé, Pistolet à pierre, Sabre,

Open order Cavalry, Flint Pistol, Sabre,

Par exception, les minima et maxima sont donnés ici en bataillons d'infanterie, régiments de cavalerie et batteries (ou compagnies) d'artillerie.
Ils représentent les proportions d'une armée typique de la période.
Contrairement aux autres troupes légères européennes après 1700 seules celles marquées d'un * sont capables de combattre en Ordre Serré. Pour celles-là seulement, le joueur est libre de décider de les aligner ainsi, mais il devra choisir l'une ou l'autre option avant le début de la partie.
La priorité est d'utiliser vos figurines telles qu'elles sont déjà soclées. Sinon, nous vous proposons par exemple de former des bataillons à 16 figurines, et des batteries d'artillerie représentées par un canon et 4 figurines.
Mais il est conseillé aux joueurs de s'inspirer des ordres de bataille historiques que l'on trouve facilement sur le net, notamment sur le site
Le Jeu D'Histoire même s'il faut pour cela vous écarter des proportions indiquées ici, à condition de préciser votre source à votre adversaire.

Caractéristiques en CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

Troupes

Min

Max

Type

Ord

Cui

Bou

Vies

Act

Red

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Notes Tir

Arme de mêlée

Fac

RS

C/Fig

Notes C&C

Spécial

Généraux

1

1

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

S

E

Pistolet à pierre

1

5

1

1

Ignore armure

Sabre

5

0

1

-

/ /

Troupes régulières*

0

4

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

V

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

-

/ / Coureurs des bois

Bataillon Suisse du baron de Keller*

0

1

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

V

F

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

-

/ / Coureurs des bois

Vendéens armés d'outils agricoles

10

150

IPD

OD

0

0

1

3

3

3

N

H

Non Tireur

0

0

0

0

-

Arme Improvisée

6

0

1

-

/ / Rigides

Vendéens des compagnies de paroisse  armés d'outils agricoles

0

50

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

H

Non Tireur

0

0

0

0

-

Arme Improvisée

6

0

1

-

/ / Coureurs des bois

Vendéens vétérans

0

20

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

H

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ / Coureurs des bois

Vendéens des compagnies de paroisse vétérans

0

10

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

H

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ / Coureurs des bois

Forestiers Vendéens

0

10

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

H

Non Tireur

0

0

0

0

-

Non armé

0

0

1

-

/ / Tireurs entrainés

Levée en masse

0

6

ipm

OM

0

0

1

2

3

3

N

H

Non Tireur

0

0

0

0

-

Arme Improvisée

6

0

1

-

/ /

Femmes, enfants et vieillards

0

4

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

R

C

Non Tireur

0

0

0

0

-

Arme Improvisée

6

0

1

-

/ /

Cavalerie paysanne

0

4

MCD

OD

0

0

1

4

5

1

R

H

Pistolet à pierre

1

5

1

1

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ /Lents

Artillerie pièces de prise ou anglaises

0

5

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

R

M

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ /

Artillerie servie par des déserteurs

0

1

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

N

C

Canon 4 à 7 livres

8

5

2

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ /

Vieilles pièces récupérées

0

1

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

R

H

Canon de 8 à 11 livres

10

4

1

2

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ /

Alliés Bretons de la Petite Vendée uniquement pour la «  Virée de Galerne  »
Sous-Général de la Petite Vendée

0

1

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

S

E

Pistolet à pierre

1

5

1

1

Ignore armure

Sabre

5

0

1

-

/ /

Petite Vendée

0

40

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ /

Unités entraînées de la Petite Vendée/

0

8

iPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Arme de poing

5

0

1

-

/ /

Forestiers de la Petite Vendée

0

3

iPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Non armé

0

0

1

-

/ / Tireurs entrainés

Uniquement si Bonchamp est leur général ou sous-général
Compagnies d'infanterie de Charles de Bonchamps*

0

1

iPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Fusil à pierre (SBMLM)

4

5

2

1

Ignore armure

Baïonnettes

5

1

1

-

/ /

Cavalerie de Charles de Bonchamps

0

1

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

M

Pistolet à pierre

1

5

1

1

Ignore armure

Sabre

5

0

1

-

/ /

Les chiffres Minima et Maxima sont des indications pour vous aider à composer des armées "typiques". Ils ne sont en rien obligatoires. Les minima donnés, permettant de longues parties d'une soirée entière. Pour des parties plus courtes, n'hésitez pas à les diviser.

=======================================================================================