Menu
NEWS?
Last Updates
Mises à jour
Faire un Don (Paypal)/Make Donation
Donators Have access to personalized service, Budget for balancing armies, Custom army lists, Unit Cards and many more
Télécharger gratuitement la Règle CLASH ! en français
Don conseillé si satisfaits : 10 euros
Download English version CLASH !
FREE. Tip welcomed if satisfied
Télécharger le modèle des fiches d'unité / Download Unit Cards template
Suivez nous sur Facebook
40 Armées Indispensables : de Qadesh à La Marne
T 1 : Armées Antiques et Médiévales
T1.1 : L'Europe
T1.2 : L'Asie
T1.3 : Le Reste
T 2 : Armées 1500-1700
T 3 : Armées 1700-1790
T 4 : Armées 1790-1850
T 5 : Armées 1850-1925
T 6 : Armées Imaginaires
Plans de Terrains pour "combats de rencontre"
Scénarios (Plans de terrains + conditions de victoire)
Nous contacter par Messenger pour :
Proposer une liste, un terrain, un scénario
Demander une liste
Tous droits résérvés © Vincent Hérelle + Philippe Bondurand, 2020

CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

- Les Armées du XIXé Siècle -

Liste CAS 002 - Afghanistan 1823/1929


Cette liste recouvre la première guerre anglo-afhane (1839-1842), le conflit avec la Perse (1855-1857) la seconde guerre anglo-afghane (1878-1880) et l'intervention Russe de 1855.

La dynastie des Mohammadzaï appelé aussi Dynastie Barakzai (Barakzai signifie : fils de Barak) par les auteurs européens. Les Mohammadzaï sont la branche aînée du clan des Barakzaï, d'où l'appellation de Barakzaï à cette dynastie, et ont été une des tribus influentes des Durrani (Abdali) de Kandahar et de Hérat, dont leur chef Payenda Khan était devenu Premier Ministre influent du roi Saddozaï-Durrani Zaman Shah, la popularité de ce dernier contraria le roi qui l'emprisonna et le fit exécuter. D'où le ralliement du clan au demi-frère du roi alors gouverneur d'Hérat, Mahmoud Shah.

Les Barakzaï ont gouverné l'Afghanistan de 1826 à 1973 lorsque la monarchie prit fin, sous Mohammad Zahir Shah. La dynastie Barakzai a été établie par Dost Mohammad Khan après que la dynastie Durrani (voir liste) de Ahmad Shah ait été évincée du pouvoir.

Durant ces règnes, l'Afghanistan a vu beaucoup de ses territoires conquis par les Britanniques au sud et à l'est, par les Perses à l'ouest et par la Russie au nord. Il y eut aussi plusieurs conflits en Afghanistan, y compris les trois grandes guerres anglo-afghanes et la guerre civile de 1929.

Suite à la chute de la dynastie Durrani, le gouvernement de l'Inde choisit un de ses officiers de renseignement (« Political Officer ») Alexander Burnes, qui parle couramment dari et ourdou, avec probablement de très solides notions de pachtou, pour aller enquêter sur la situation politique à Kaboul. Accompagné d'une équipe modeste, il y séjournera à plusieurs reprises entre 1836 et 1838. Cette mission prélude à l'invasion de l'Afghanistan par les Anglais, qui ont décidé, contrairement à l'avis de Burnes, de déposer l'émir Dost Mohammed, qui leur est hostile, et réinstaller sur le trône de Kaboul l'émir déchu (Durrani) Châh Choudja, jugé plus conciliant. Les Anglais entrent dans Kaboul en août 1839 après avoir défait les troupes de Dost Mohammed. Châh Choudja s'installe dans le palais inclus dans le périmètre de la forteresse de Bâlâ Hissar.

La situation est mal acceptée par la population, qui ne supporte pas l'occupation étrangère. Une révolte éclate, menée par Wazir Akbar Khan, le fils de Dost Mohammed. Burnes, nommé représentant officiel du gouvernement britannique courant 1841, est massacré le 2 novembre 1841 avec les membres de sa mission. Les Anglais évacuent Kaboul en janvier 1842. Une colonne comprenant 16 500 personnes (dont 4 500 soldats et 12 000 auxiliaires, membres de leurs familles et domestiques) prend la direction de Jalalabad. Tous sont tués ou faits prisonniers entre le 6 et le 13 janvier lors de la bataille de Gandamak. Le seul survivant est le docteur William Brydon. Châh Choudja est assassiné le 5 avril 1842.

Les Anglais entendent bien venger cette humiliation. Deux corps d'armées britanniques entrent en Afghanistan par des voies différentes durant l'été 1842. Ils atteignent Kaboul en septembre. Ils vont récupérer en différents endroits les prisonniers qui ont été faits en janvier. Mais, en représailles du carnage, le général Pollock6, commandant les détachements britanniques, ordonne l'incendie du bazar de Kaboul (après qu'Istalif et Charikar, au nord de Kaboul, ont subi un sort identique). Les deux corps d'armée quittent alors l'Afghanistan et l'émir Dost Mohammed retrouve Kaboul, où il va régner sans partage jusqu'à sa mort en 1863.

L'anarchie s'installe alors à nouveau, car trois fils de Dost Mohammed se disputent sa succession. La guerre civile fait rage pendant six ans, tandis que les Russes avancent dans la Transoxiane et que les Perses menacent Hérat. Les Anglais ont alors le choix entre deux conduites : soit annexer la partie orientale de l'Afghanistan (ou plutôt le royaume de Kaboul et la province de Kandahar), soit favoriser l'émergence d'un État afghan indépendant. Au terme de valses-hésitations et de négociations difficiles entre les nombreux protagonistes, les Anglais obtiennent de l'émir de Kaboul (à cette époque Yakoub Khan, qui a évincé son père Sher Ali, fils de Dost Mohammed) l'accréditation d'une mission diplomatique permanente à Kaboul pour contrebalancer l'influence russe qui se fait de plus en plus pressante.

Le congrès de Berlin, en juin 1878, ayant apaisé les tensions en Europe avec la Grande-Bretagne, la Russie tourna ses espoirs vers l’Asie centrale (le Grand Jeu). L'été même, elle envoya une mission diplomatique à Kaboul. Shir Ali Khan, l’émir d’Afghanistan, tenta sans succès de faire arrêter les émissaires russes, mais ils arrivèrent à Kaboul le 22 juillet 1878. Craignant la conclusion d'un traité secret, les Britanniques demandaient à leur tour le 14 août que Shir Ali reçoive une délégation.

Or non seulement l'émir refusa de recevoir la mission conduite par Neville Bowles Chamberlain, mais il menaça d'arrêter les diplomates s'ils entraient dans son pays. Lord Lytton, vice-roi des Indes, dépêcha néanmoins une mission diplomatique à Kaboul en septembre 1878, mais les émissaires britanniques furent interceptés alors qu'ils s’approchaient de l'entrée orientale du défilé de Khaïber, ce qui déclencha la deuxième guerre anglo-afghane.

La guerre est déclarée le 20 novembre. Un corps expéditionnaire britannique d'environ 35 000 combattants, pour l'essentiel européens et indiens, marcha en trois colonnes empruntant la passe de Khyber, la vallée de Kurram et la passe de Bolan4. Shir Ali, catastrophé, essaya en vain d'en appeler au tsar de Russie en personne, puis se réfugia à Mazâr-e Charîf, où il mourut le 21 février 18795.
Mohammad Ya'qub Khan et le représentant britannique Pierre Cavagnari le 26 mai 1879, à la signature du traité de Gandamak (photographie de John Burke).

L'armée britannique occupant alors l'essentiel de son pays, le fils et successeur de Shir Ali, Mohammad Ya'qub Khan, ratifia le traité de Gandomak en mai 1879, essentiellement pour éviter une annexion pure et simple. Au terme de ce traité, moyennant des subsides annuels et de vagues assurances d'assistance en cas d'agression étrangère, Yaqoub abandonna toute prérogative en matière de politique extérieure. La légation britannique ouvrit des bureaux à Kaboul et d'autres grandes villes, l'autorité britannique s’étendit aux défilés de Khaïber et de Michni, et l’Afghanistan céda diverses régions des confins nord-ouest et la province de Quetta à la Grande-Bretagne. Enfin l'armée britannique se retira.

Pourtant, le 3 septembre 1879, un soulèvement à Kaboul se solda par le massacre du consul britannique, Sir Pierre Cavagnari, de sa garde et de ses collaborateurs, ouvrant la seconde phase du conflit.

Le major-général Frederick Roberts fit traverser à l'Armée de Kaboul le défilé de Shutargard, marcha vers le centre de l'Afghanistan, défit l’Armée afghane à Char Asiab le 6 octobre 1879, et occupa Kaboul. Le ghazi Mohammad Jan Khan Wardak organisa la résistance et attaqua l'armée britannique au camp de Sherpur, près de Kaboul, en décembre 1879 : ce fut un échec cuisant. Yaqub Khan, suspect de complicité dans le massacre de Cavagnari et de ses hommes, fut contraint d'abdiquer. Les Britanniques envisagèrent alors divers scénarios politiques, dont l'émiettement de l’Afghanistan en principautés, ou l'avènement du frère de Yaqoub, Mohammad Ayub Khan (en), mais leur choix se porta finalement sur un de ses cousins, Abdur Rahman Khan, qui devint ainsi émir.

Ayub Khan, qui avait été gouverneur de la province de Herat, se révolta, mit en déroute un détachement britannique à Maïwand en juillet 1880 et assiégea Kandahar. Roberts fit alors évacuer Kaboul par le gros de l’armée britannique et au mois de septembre, il écrasa les partisans d'Ayub Khan à Kandahar, mettant un terme au conflit. Abdur Rahman avait ratifié le traité de Gandamak, laissant les Britanniques maîtres des territoires du Nord-Ouest et leur abandonnant la politique extérieure du pays.

Les Britanniques renoncèrent cette fois à humilier les Afghans en nommant un résident à Kaboul ; ayant atteint tous leurs objectifs, ils se retirèrent.

La troisième guerre anglo-afghane opposa le Royaume-Uni à l'Afghanistan entre le 6 mai et le 8 août 1919. À suite de ce conflit, l'Afghanistan récupère son indépendance en reprenant le contrôle de sa politique étrangère avec le traité de Rawalpindi

Troupes

Nom

Min

Max

Description en Français

English Description

Cavaliers

20

60

Cavalerie, ,, Lance courte,

Cavalry, ,, Spear,

passer en vétérans

0

60

Non défini, ,, Non armé, Vétérans,

Undefined, ,, Unarmed, Veteran,

passer en supérieurs

0

20

Non défini, ,, Non armé, Supérieurs,

Undefined, ,, Unarmed, Superior,

passer en fanatiques

0

40

Non défini, ,, Non armé, Fanatiques

Undefined, ,, Unarmed, Fanatics

donner mousqueton

0

30

Non défini, Mousquet à pierre, Non armé,

Undefined, Flintlocks, Unarmed,

remplacer mousqueton par carabine chargée par la culasse

0

30

Non défini, Carabine rayée à percussion chargée culasse, Non armé,

Undefined, Breach Loading percussion carbine, Unarmed,

Chameliers avec Zambourek

0

10

Servant d'artillerie sur chameau, Fusil lourd à pierre, Non armé,

Camel Artilery crew, Heavy flint lock, Unarmed,

Guerriers Pashtounes

120

300

Infanterie , ,, Arme de poing,

Order Infantry, ,, Side arm,

passer en vétérans

0

200

Non défini, ,, Non armé, Vétérans,

Undefined, ,, Unarmed, Veteran,

passer en supérieurs

0

50

Non défini, ,, Non armé, Supérieurs,

Undefined, ,, Unarmed, Superior,

passer en fanatiques

0

100

Non défini, ,, Non armé, Fanatiques

Undefined, ,, Unarmed, Fanatics

donner mousquet

0

200

Non défini, Mousquet à pierre, Non armé,

Undefined, Flintlocks, Unarmed,

remplacer mousquets par fusil chargé par la culasse

0

30

Non défini, Fusil par culasse semi-automatique, Non armé,

Undefined, Semi automatic BLR, Unarmed,

donner jezail

0

50

Non défini, Jezail, Non armé,

Undefined, Jezail, Unarmed,

passer en OD

0

300

Infanterie Ordre dispersé, ,, Non armé,

Open order Infantry, ,, Unarmed,

(toutes les options sont cumulables)

Artillerie

0

16

Servant d'artillerie à pied , Canon moins 4 livres, Dague, Recrues, Hésitants

Foot Artilery crew, Under 4pnd Gun, Knife, Raw, Wavering

Caractéristiques en CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

Troupe

Min

Max

Type

Ord

Cui

Bou

Vies

Act

Red

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Notes Tir

Arme de mêlée

Fac

RS

C/Fig

Notes C&C

Spécial

Cavaliers

20

60

MCM

OM

0

0

1

4

5

1

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

 

Lance courte

4

0

1

 

/ /

passer en vétérans

0

60

-

-

0

0

0

0

0

6

V

M

Non Tireur

0

0

0

0

 

Non armé

0

0

1

 

/ /

passer en supérieurs

0

20

-

-

0

0

0

0

0

6

S

M

Non Tireur

0

0

0

0

 

Non armé

0

0

1

 

/ /

passer en fanatiques

0

40

-

-

0

0

0

0

0

6

N

F

Non Tireur

0

0

0

0

 

Non armé

0

0

1

 

/ /

donner mousqueton

0

30

-

-

0

0

0

0

0

6

N

M

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Non armé

0

0

1

 

/ /

remplacer mousqueton par carabine chargée par la culasse

0

30

-

-

0

0

0

0

0

6

N

M

Carabine rayée à percussion chargée culasse (MLC)

4

4

2

1

Ignore armure

Non armé

0

0

1

 

/ /

Chameliers avec Zambourek

0

10

SAD

OM

0

0

1

3

1

5

N

M

Fusil lourd à pierre

6

4

1

1

Ignore armure

Non armé

0

0

1

 

/ /

Guerriers Pashtounes

120

300

IPM

OM

0

0

1

2

3

3

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

 

Arme de poing

5

0

1

 

/ /

passer en vétérans

0

200

-

-

0

0

0

0

0

6

V

M

Non Tireur

0

0

0

0

 

Non armé

0

0

1

 

/ /

passer en supérieurs

0

50

-

-

0

0

0

0

0

6

S

M

Non Tireur

0

0

0

0

 

Non armé

0

0

1

 

/ /

passer en fanatiques

0

100

-

-

0

0

0

0

0

6

N

F

Non Tireur

0

0

0

0

 

Non armé

0

0

1

 

/ /

donner mousquet

0

200

-

-

0

0

0

0

0

6

N

M

Mousquet à pierre

4

5

2

1

Ignore armure

Non armé

0

0

1

 

/ /

remplacer mousquets par fusil chargé par la culasse

0

30

-

-

0

0

0

0

0

6

N

M

Fusil par culasse semi-automatique

6

4

2

2

Ignore armure

Non armé

0

0

1

 

/ /

donner jezail

0

50

-

-

0

0

0

0

0

6

N

M

Jezail

5

5

1

1

Tir monté= -1 portée - Ignore armure

Non armé

0

0

1

 

/ /

passer en OD

0

300

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

N

M

Non Tireur

0

0

0

0

 

Non armé

0

0

1

 

/ /

(toutes les options sont cumulables)

Artillerie

0

16

SAP

OM

0

0

1

2

1

5

R

H

Canon moins 4 livres

6

5

2

2

Ignore armure

Dague

6

0

1

 

/ /

Les minima sont donnés pour des armées d'environ 1000 points, permettant de longues parties d'une soirée entière. Pour des parties plus courtes, n'hésitez pas à les diviser.

=======================================================================================