Liste 236 : Numides et Maures 400 av.J.C. - 25 av.J.C.
 

"Il ne faut pas parler sèchement à un Numide" (René Goscinny - Astérix : Le Domaine des Dieux)

L'Afrique du Nord fut peuplée très précocement de tribus paléolithiques puis, vers le 5ème millénaire, des Hamites de culture Néolithique, probablement indigènes et proches parents des Egyptiens archaÏques. Ces populations évoluèrent peu à peu et devinrent le peuple appelé par ses voisins les "Berbères" qui a le même sens que "barbares".

Ces berbères aveint des relations suivies avec les peuples de navigateurs sur les côtes, notamment les Phéniciens qui, en 814, y installèrent Carthage, mais aussi, par les grandes voies caravanières de l'intérieur, avec l'Egypte et le Pays de Koush. C'est sans doute par là qu'ils acquirent le cheval, d'abord attelé à un char, puis monté, qui allait faire leur réputation.

Au 6ème siècle, on commence à distinguer 4 peuples parmi les berbères : l'est et le centre de l'Afrique du Nord (de Tripoli à Alger) sont occupés par les Numides, l'ouest (Oran, le Maroc et jusqu'en Mauritanie actuelle) par les Maures, les montagnes de l'Atlas par les Gétules, le Sahara et le Sahel, y compris le sud libyen, par les mystérieux Garamanthes. Rapidement, Carthage emploie de nombreux Numides comme mercenaires.

En 481, les Carthaginois débarquèrent en Sicile pour s'emparer de l'île, avec un contingent de cavaliers numides. Dès 480, leur armée fut vaincue à la bataille d'Himère par les Syracusains. Ils attaquèrent de nouveau en 409 puis en 311et en 278. Enfin, en 264 éclata la Première Guerre Punique où les Numides jouèrent un faible rôle, car ce fut essentiellement une guerre navale.

Quand éclata la Deuxième Guerre Punique (219), les Numides faisaient partie de l'armée d'Hannibal et jouèrent un grand rôle dans les victoires du Lac Trasimène et de Cannes. Rome essaya donc de se les rallier dans sa stratégie de prise à revers de Carthage. En 213, ils négocièrent avec le roi des Numides, SYPHAX à qui ils proposèrent les terres de Carthage. Un centurion, Quintus Statonius, entraîna l'infanterie numide jusqu'à lui donner un statut presque égal à celui de la cavalerie. Cela s'avéra une erreur stratégique puisque SYPHAX rejoignit le camp de Carthage.

Cependant, un prince numide, Massinissa, se rallia aux romains contre SYPHAX, si bien que les Numides étaient à Zama plus nombreux du côté romain que carthaginois. Ce fut leur retour sur le champ de bataille après avoir poursuivi la cavalerie de SYPHAX qui décida de la victoire pour Rome. Massinissa y gagna la couronne des Numides et les terres de Carthage. Assurés de l'appui de Rome, les Numides engagèrent une politique agressive envers Carthage, qui déboucha sur des batailles rangées en 151, ce qui provoqua la Troisième Guerre Punique et la destruction de Carthage.

Les fils de Massinissa se partagèrent le royaume, qui demeura éclaté jusqu'en 110 où Jugurtha, prince d'une branche cadette qui avait fait ses armes devant Numance, assassina ses cousins et devint seul roi de Numidie. Rome soutenant un petit cousin survivant engagea une longue lutte contre lui et seul Marius en vint à bout en 105. Jugurtha finit étranglé dans les Ergastules.

Dans les guerres civiles, la Numidie fut à nouveau déchirée entre Juba 1er qui supportait les Pompéiens et Bogud qui se rallia à César. En 46, César remporta la bataille de Thapsus qui pacifia la Numidie. Dans le deuxième triumvirat (42), l'Afrique revint à Lépide. En 25 avant J.C., Tacfarinas se révolta contre l'emprise de Rome et fut vaincu. Ce fut le dernier roi indépendant de Numidie. Son royaume devint une province de l'Empire romain.

Les Maures étaient surtout des cavaliers. Peu engagés dans les guerres entre Rome et Carthage, ils servirent de mercenaires dans toutes les armées. Le Roi des Maures étant le beau-père de Jugurtha, il le soutint un moment, mais le livra aux romains quand celui-ci, vaincu, vint se réfugier dans son royaume. La Maurétanie entra peu à peu dans l'Empire Romain. Elle fut annexée par Caligula (37 - 41 après J.C.) et forma 2 provinces romaines.

Les Gétules étaient un peuple moins important. Ils servirent surtout de mercenaires. Ils sont remarquables en ce qu'ils combattaient souvent en ordre relativement serré et avec un javelot lourd que l'on classera comme le pilum.

Les Garamanthes sont un peuple mystérieux. Ils sont connus par divers textes de l'antiquité ainsi que par les peintures rupestres du Sahara. On sait qu'il existait, au temps où le Sahara était encore de la savane, des routes à char qui allaient de la Haute Egypte à l'Océan Atlantique. Ce sont plus des chars de transport que de guerre sans doute. Vers le 2ème siècle avant J.C., ils commencèrent à utiliser le dromadaire importé d'Arabie, car le Sahara devenait de plus en plus sec. Ces peuples sont sans doute les ancêtres de nos touaregs actuels.

Remarques sur quelques troupes :
- Seul SYPHAX peut avoir de l'infanterie entraînée par les romains.
- A partir de 120 avant J.C., on peut avoir des troupes qui ressemblent à des légionnaires romains, des Numides entraînés à l'imitation des Romains ou des déserteurs de l'armée romaine. Quoique valeureux, ils n'ont pas été de taille face aux vrais légionnaires.
- Les éléphants étaient les éléphants d'Afrique du Nord. C'était une race assez petite, déjà en extinction car surexploitée. Pendant des siècles, Carthage, qui avait vu leur utilisation par les Perses et les Hellénistiques, s'était réservée leur utilisation. Ce n'est qu'après Zama que les Numides ont récupéré cette ressource, si bien que Massinissa a pu en prêter 20 aux Romains en 191. Le nombre d'éléphants disponibles décrût rapidement, si bien que leur nombre devint négligeable après J.C.

Pour la cavalerie, la boîte Hät "Cavalerie numide" s'impose. Pour l'infanterie, il faut trouver des figurines peu vêtues. Certains Celtes ou Egyptiens pourront faire l'affaire. Pour l'infanterie entraînée à la romaine, on peut prendre de l'infanterie africaine carthaginoise. Pour les imitations légionnaires, bien sûr, on prendra des légionnaires romains en cotte de maille, de chez ITALERI ou "Romains République - Principes et Triarii" de chez Hät. Les éléphants seront ceux de chez Hät.

Général en chef comme Cavaliers 1
Sous-général comme Noble ou guerrier 0 à 4

Cavaliers : LC, Irr.C, Jav, Bcl 40 à 170
Passer en Irr.B (en particulier comme gardes) 0 à 40
Infanterie : LI, Irr.C, Jav, Bcl 20 à 210
Passer en LMI 0 à 50
Archers : LI, Irr.C, Arc 0 à 25
Frondeurs : LI, Irr.C, Fr, Bcl 0 à 40
Déserteurs ligures : LMI, Irr.D, Jav., Bouclier 0 à 16
Changer les Irr. en Reg. 0 à 16
Déserteurs Thraces : LC, Irr.C, Jav. Bcl. 0 à 12
Gétules : LMI, Irr.C, ALJ Bcl 0 à 30
Garamanthes : LI, Irr.C, Jav. 0 à 20
Ajouter le bouclier 0 à 20
Ajouter le char de transport 0 à 10
Remplacer le char de transport par un cheval de monte à volonté

Seulement après 200 avant J.C. :
Gardes Gaulois ou Ibères : MC, Irr.B, LC Bcl. 0 à 12
Remplacer la lance courte par le javelot 0 à 12
Passer en HC 0 à 12
Eléphants : El, Irr.C, 2 comb. Jav 0 à 10
Changer les javelots en arcs 0 à 10

Seulement SYPHAX (213 à 202 avant J.C.) :
Infanterie : Passer en Réguliers D comme entraînés par les romains 0 à 70
Passer des Reg.D en Rec.C 0 à 20

Seulement à partir de Jugurtha (110 avant J.C.) :
Imitation de légionnaires ou déserteurs :
HI, Reg.D, ALJ, Bcl 0 à 60
Passer des Reg.D en Rec.C 0 à 40

Seulement à partir du 1er siècle avant J.C. :
Garamanthes : Ajouter un chameau de monte 0 à 7



 

Tous droits réservés © Vincent Hérelle+Philippe Bondurand, 2002-2009

Introduction générale

Comment utiliser ces listes d'armées

Comment établir soi-même une liste d'armée

Addenda

Abréviation des armes

Sommaires des Listes

Sommaire Historique (incomplet mais commenté) :
1 De l'aube des temps à la guerre du péloponnèse 94 listes
2 D'Alexandre le Grand aux grandes invasions 93 listes
3 Des Armées Médiévales aux premières armes à feu 97 listes
4 Loin de la Méditerrannée (Chine, Inde, Japon, Amériques) 97 listes


Sommaire Géographique :

1 Tome 1 : L'Europe
2 Tome 2 : L'Asie
3 Tome 3 : L'Afrique, Les Amériques et l'Océanie