Liste 166b - Sardes - 1000 / - 150

Au début du 1er millénaire, la population de la Sardaigne est un mélange des populations néolithiques pré-Indoeuropéennes et de ligures. Au même moment, parmi les "Peuples de la Mer" qui déferlèrent sur la Méditerranée, une tribu, les Shardanes, est supposée être arrivée jusqu'en Sardaigne , à laquelle ils donnèrent leur nom. Ces populations étaient belliqueuses et vivaient dans des tours de pierre appelées "NURAGHI", que l'on retrouve aux Baléares. Vers 500 avant Jésus Christ, les Carthaginois occupèrent l'île, d'une façon irrégulière en ce qui concerne les terres de l'intérieur. Les Sardes sont alors enrôlés dans les armées de Carthage, notamment en Sicile en 482 comme le mentionne Hérodote. Après la première Guerre Punique (264 - 241), les Carthaginois furent chassés et les romains arrivèrent, sans doute avec l'aide de Massalia (237). Peu à peu, les Sardes furent romanisés et ne sont plus originaux militairement à partir de 150.

On connaît les troupes Sardes par les descriptions des auteurs anciens et par des statuettes de bronze, pour la plupart au British Muséum. Ces descriptions et statuettes nous offrent une surprenante similitude avec les gravures représentant les Shardanes, en particulier les casques. Ces casques couvrent le sommet de la tête et sont généralement ornée de pointes ou de cornes. Les Sardes portent des tuniques courtes assez raides, sans doute 2 ou 3 superposées. Une grande partie des combattants porte une armure, le plus souvent sous la forme d'une jupe renforcée de bronze qui remonte derrière pour protéger le dos et les épaules. D'autres ont des bandes de cuir, renforcé ou de métal sur le torse et le dos.

Environ les 2/3 des troupes sont des archers avec un carquois généralement fixé dans le dos. Les autres sont des combattants armés d'armes individuelles, de lances ou de grandes épées à 2 mains, ainsi que de boucliers ronds de 40 à 70 cm avec un bossage en pointe. Certains ont plusieurs épées ou dagues supplémentaires fixées à leur bouclier. Enfin, il y a quelques archers à cheval sans influence étrangère perceptible, sans qu'on sache si ce sont des cavaliers ou de l'infanterie montée. Tous les guerriers ont une arme individuelle, épée ou dague, sans fourreau mais fixée soit au bouclier, au baudrier ou sur le carquois.

nMin nMax Nom Type Moral Armes
1 1 Général en Chef comme Lancier ou Epéiste      
0 4 Sous-général comme Lancier ou Epéiste      
200 300 Archers LI Irr.C A
0 15 Donner un cheval aux LI comme Inf. Montée     CM
0 15 Changer de l'Infanterie Montée en Cavalerie légère LC Irr.C A
0 60 changer des LI en HLI      
0 300 Changer de LI en LMI ou de HLI en LHI      
0 50 changer des Irr.C en Irr.B comme gardes      
0 160 Guerriers LI Irr.C 1AP,B
0 60 changer en LMI      
0 80 ajouter le Bonus Arme de Base     BAB
0 30 ajouter le couteau lancé à la main     CLM
0 30 changer des LMI en LHI ou des LI en HLI      
0 10 changer des Irr.C en Irr.B comme gardes      
0 120 Lanciers LI Irr.C LC,B
0 120 changer en LMI      
0 60 ajouter le couteau lancé à la main     CLM
0 60 changer des LMI en LHI ou des LI en HLI      
0 20 changer des Irr.C en Irr.B comme gardes      
0 60 Epéistes LI Irr.C A2M,B
0 60 changer en LMI      
0 30 ajouter le couteau lancé à la main     CLM
0 30 changer des LMI en LHI ou des LI en HLI      
0 10 changer des Irr.C en Irr.B comme gardes      
0 120 Frondeurs (bergers) LI Irr.D LC,B
0 120 changer en Irr.C      

Cette armée peut être utilisée soit seule, soit renforcée d'alliés Carthaginois (de 500 à 235) ou Romains et Massaliotes (à partie de 240), soit encore comme une partie d'une armée Carthaginoise en Sicile (264 - 241). Si cette armée est utilisée comme partie d'une autre armée, les minimums et maximums doivent être divisés par 3; s'il y a des alliés, il faut les diviser par 2.


Exemple d'armée Constituée : 237 av.J.C. - Sardes avec alliés Romains contre Carthage

Général en Chef Sarde, 1 LMI Général en Chef Arme à 2 Mains, Animal de Monte, Bouclier
Sous-Général Sarde, 1 LMI Sous-Général Arme à 2 Mains, Animal de Monte, Bouclier avec sa garde de 5 nobles Sardes LMI Irr.B Arme à 2 Mains, Animal de Monte, Bouclier
Sous-Général Sarde, 1 LMI Sous-Général Arme à 2 Mains, Animal de Monte, Bouclier avec sa garde de 5 nobles Sardes LMI Irr.B Arme à 2 Mains, Animal de Monte, Bouclier
Sous-Général Romain, 1 HC Sous-Général Javelot, Bouclier
Archers à Cheval Sardes, 10 LC Irr.C Arc
Romains, 2 unités de 10 HI Reg.C Pilum, Bouclier
Gardes Sardes, 10 LHI Irr.B Arme à 2 Mains, Bouclier
Archers de la Garde Sardes, 10 LHI Irr.B Arc
Guerriers Lourds Sardes, 10 LHI Irr.B Arme de Base, Bouclier
Thuréophoroi Massaliotes, 10 LMI Reg.C Longue Lance, Javelot, Bouclier
Lanciers Sardes, 2 unités de 16 LMI Irr.C Lance Courte, Bouclier
Archers Lourds Sardes, 10 HLI Irr.C Arc
Vélites Romains, 14 LI Reg.C, Longue Lance, Javelot
Eclaireurs Massaliotes, 14 LI Reg.C, Javelot
Eclaireurs Sardes, 10 LI Irr.C, Dagues de Jet (comptées Javelot), Bouclier
Archers Montés Sardes, 10 LI Irr.C, Arc, Animal de Monte
Archers Sardes, 4 unités de 20 LI Irr.C, Arc

Sources: Slingshot N°122 - Le Messager 10 et 16

 

La population originale de la Sardaigne vivait dans de grandes tours de pierre appelées "Nuraghi" semblables à celles que l'on trouve aux Baléares, qui parfois atteignaient la taille de petites villes fortifiées. Avant 500 av.J.C., les Carthaginois occupèrent le pays. Des Sardes sont mentionnés par Hérodote comme combattant pour les Carthaginois en Sicile en 482. En 237, à la suite de la défaite de Carthage dans la Première guerre Punique, les Sardes se révoltèrent, aidés puis colonisés par les Romains. La perte de l'Ile et surtout de ses richesses minières est une des causes de la Deuxième Guerre Punique.

L'armée ci-dessous provient de la description de statuettes en bronze dans un livre du Docteur Jurgen Thimme (Karlsrühe 1980). Elle correspond à la révolte des sardes contre les Carthaginois, aidés ici par quelques Romains et leurs alliés Massaliotes. Les Romains n'ont pas les 3 classes de Hastati, Principes et Triarii car les meilleurs troupes n'étaient pas engagées dans de telles expéditions. Les armures des Sardes sont soit des justaucorps de cuir renforcés de lames verticales de métal soit des jupes de même avec un pan remontant protéger le dos, pour les archers.

Il y a un peu de tout dans cette armée, sauf en cavalerie. C'est une armée qui se plaira en terrain difficile et coupé, où elle pourra surprendre l'ennemi. Si celui-ci veut un duel d'archers, il y a de quoi lui répondre et s'il veut la bataille, les guerriers et les Romains serviront. Vous ne craignez guère les modèles. C'est presque une armée anti-modèles. Par contre méfiez-vous des armées de cavalerie. Il vous faudra aller vous jeter sous leurs sabots et ce peut être très dangereux.


 

 

Tous droits réservés © Vincent Hérelle+Philippe Bondurand, 2002-2009

Introduction générale

Comment utiliser ces listes d'armées

Comment établir soi-même une liste d'armée

Addenda

Abréviation des armes

Sommaires des Listes

Sommaire Historique (incomplet mais commenté) :
1 De l'aube des temps à la guerre du péloponnèse 94 listes
2 D'Alexandre le Grand aux grandes invasions 93 listes
3 Des Armées Médiévales aux premières armes à feu 97 listes
4 Loin de la Méditerrannée (Chine, Inde, Japon, Amériques) 97 listes


Sommaire Géographique :

1 Tome 1 : L'Europe
2 Tome 2 : L'Asie
3 Tome 3 : L'Afrique, Les Amériques et l'Océanie