Menu
NEWS?
Last Updates
Mises à jour
Faire un Don (Paypal)/Make Donation
Donators Have access to personalized service, Budget for balancing armies, Custom army lists, Unit Cards and many more
Télécharger gratuitement la Règle CLASH ! en français
Don conseillé si satisfaits : 10 euros
Download English version CLASH !
FREE. Tip welcomed if satisfied
Télécharger le modèle des fiches d'unité / Download Unit Cards template
Suivez nous sur Facebook
40 Armées Indispensables : de Qadesh à La Marne
T 1 : Armées Antiques et Médiévales
T1.1 : L'Europe
T1.2 : L'Asie
T1.3 : Le Reste
T 2 : Armées 1500-1700
T 3 : Armées 1700-1790
T 4 : Armées 1790-1850
T 5 : Armées 1850-1925
T 6 : Armées Imaginaires
Plans de Terrains pour "combats de rencontre"
Scénarios (Plans de terrains + conditions de victoire)
Nous contacter par Messenger pour :
Proposer une liste, un terrain, un scénario
Demander une liste
Tous droits résérvés © Vincent Hérelle + Philippe Bondurand, 2020

CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

- Les Armées Antiques et Médiévales -

Liste 206 : Diadoques mineurs (323 à 319 avant J-C)

Lorsque Alexandre le Grand meurt le 11 juin 323 av. J.-C. à Babylone, aucun de ses compagnons d'armes ne songe encore à diviser l'empire. Tout d'abord parce que le roi défunt a des héritiers légitimes et que le loyalisme à l'égard de la dynastie des Argéades est encore fort, sinon chez les généraux, du moins chez les soldats. L'idée d'un empire unique subsiste une bonne vingtaine d'années et résiste aux « forces centrifuges » jusqu'à la défaite finale d'Antigone le Borgne en 301. D'ailleurs, bien après le démembrement de l'empire d'Alexandre, le souvenir de celui-ci reste vivace. Il inspire encore les ambitions de certains souverains, tel le roi séleucide Antiochos III à la fin du IIIe siècle.Alexandre a pris la précaution au début de son règne de faire le vide parmi la nombreuse parentèle masculine de son père, Philippe II. De celle-ci ne demeure que son demi-frère Arrhidée, déficient mental, qu'Alexandre garde à ses côtés. Au moment de la mort d'Alexandre, Roxane est sur le point d'accoucher. Dans un premier temps, deux conceptions s'affrontent au sein du conseil des Amis (philoi) et des Gardes du corps (sômatophylaques) qui suit la mort du roi. Certains, dont Perdiccas, privilégient l'option visant à renforcer le pouvoir central et à l'organiser fortement. Ptolémée et d'autres Diadoques souhaitent au contraire la constitution d'une assemblée de satrapes se réunissant épisodiquement, structure assez lâche qui revient à donner une forte autonomie aux provinces et à ceux qui les dirigent. Dans les deux cas, il est pris la décision d'attendre la naissance de l'enfant de Roxane : si c'est un fils, il sera roi. Perdiccas et Léonnatos, auxquels le conseil prête serment, sont désignés tuteurs provisoires de l'enfant à naître.

C'est sans compter les fantassins de la phalange qui acceptent mal la politique de fusion des cultures prônée par Alexandre et qui le lui ont déjà signifié dans le passé, comme le montre la sédition d'Opis en 324. L'idée que le futur roi puisse être à demi-iranien par sa mère provoque l'opposition de la phalange. De plus, Méléagre, officier envoyé par le conseil pour négocier auprès des soldats, joue sa carte personnelle et se range à l'avis de ces derniers. Il semble que l'on soit très près de l'affrontement, les Diadoques et la cavalerie devant même quitter un temps Babylone, mais un compromis est finalement trouvé grâce au chancelier d'Alexandre, Eumène de Cardia, qui profite de son statut de non-Macédonien pour œuvrer à une conciliation. Le demi-frère d'Alexandre est proclamé roi sous le nom de Philippe III. Pour autant les droits de l'enfant à naître sont préservés ; c'est un fils qui à sa naissance est proclamé roi sous le nom d'Alexandre IV.

Les guerres des Diadoques sont les conflits qui interviennent pour le partage de l'empire d'Alexandre le Grand, mort en 323 av. J.-C., entre ses successeurs ou Diadoques. Elles se déroulent de 322 à 281 (bataille de Couroupédion) avec des périodes de trêve. Elles opposent dans un premier temps le régent Perdiccas aux « forces centrifuges » dont Ptolémée, Séleucos et Antigone, les principaux satrapes macédoniens. Elles opposent ensuite les Antigonides, candidats à un empire eurasiatique, à une coalition regroupant Ptolémée, Séleucos, Lysimaque et Cassandre, bientôt devenus rois, tandis que les héritiers légitimes d'Alexandre sont éliminés. En Europe, elles mettent en jeu la succession d'Antipater, alors que certaines cités grecques luttent toujours contre l'hégémonie de la Macédoine. Les guerres des Diadoques aboutissent finalement à une division de l'empire d'Alexandre entre les dynasties antigonide, lagide et séleucide.

Parmi ces généraux d'Alexandre, certains tirèrent leur épingle du Jeu et fondèrent de grandes dynasties : Ptolémée, Séleucos, Antigone... Chacune est présentée par son propre article, parfois plusieurs quand elles traversèrent lees décennies. D'autres participèrent à la lutte pour le pouvoir en ne laissant qu'une trace plus légère. Ce sont pour leurs armées que cette liste existe.

Caractéristiques en CLASH ! L'autre Jeu d'Histoire

Liste 206 : Diadoques mineurs (323 à 319 avant J-C)

 

Désignation

Min

Max

Type

Front

Cui

Bcl

Vies

Act

Man

Piv

Ent

Mor

Arme de Tir

Port

Fact

T/Tour

T/Fig

Spécial T

Arme de mêlée

Fact

RS

Spécial M

Généraux

1

4

MCM

OM

1

0

1

4

4

2

S

E

Non Tireur

0

0

0

0

Lance couchée

3 et 5

0

3 au 1er tour combat si attaque, 5 ensuite

Agema

0

4

MCM

OM

1

0

1

4

4

2

S

E

Non Tireur

0

0

0

0

Lance couchée

3 et 5

0

3 au 1er tour combat si attaque, 5 ensuite

Compagnons

0

12

MCM

OM

1

0

1

4

4

2

V

E

Non Tireur

0

0

0

0

Lance couchée

3 et 5

0

3 au 1er tour combat si attaque, 5 ensuite

Colons Macédoniens

0

18

MCM

OM

1

0

1

4

4

2

N

N

Non Tireur

0

0

0

0

Lance couchée

3 et 5

0

3 au 1er tour combat si attaque, 5 ensuite

Hippakontistai

0

36

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

R

N

Non Tireur

0

0

0

0

 

Javelots (Montés)

4

0

 

Thraces

0

12

MCD

OD

0

0

1

5

6

0

N

N

Non Tireur

0

0

0

0

 

Javelots (Montés)

4

0

 

Vétérans

12

24

IPS

OS

0

1

1

2

3

3

V

N

Non Tireur

0

0

0

0

 

Piques (Infanterie)

5

3

 

Pantodapoi

0

45

IPS

OS

0

1

1

2

3

3

N

N

Non Tireur

0

0

0

0

 

Piques (Infanterie)

5

3

 

Misthophoroi

90

150

IPM

OM

0

1

1

2

3

3

N

N

Javelots

2

4

2

1

 

Arme de poing (AdP) (Infanterie)

5

0

 

donner une LL à des Mistophoroi

0

60

IPM

OM

0

1

1

2

3

3

N

N

Javelots

2

4

2

1

 

Lance longue (Infanterie)

5

2

 

entrainer des Mistophoroi en Phalangites

0

75

IPS

OS

0

1

1

2

3

3

N

N

Non Tireur

0

0

0

0

 

Piques (Infanterie)

5

3

 

Montagnards d'asie

0

90

IPM

OM

0

1

1

2

3

3

R

H

Javelots

2

4

2

1

 

Arme de poing (AdP) (Infanterie)

5

0

 

passer tous (ou aucun) montagnards en Pisidiens

0

90

IPM

OM

0

1

1

2

3

3

V

N

Javelots

2

4

2

1

 

Arme de poing (AdP) (Infanterie)

5

0

 

Archers perses

6

18

IPD

OD

0

0

1

3

4

2

R

N

Arc

4

5

2

1

 

Arme courte (AdP-) (Infanterie)

6

0

 

Frondeurs perses

0

18

IPD

OD

0

1

1

3

3

3

R

N

Fronde

3

4

2

1

 

Arme courte (AdP-) (Infanterie)

6

0

 

Archers levés

0

60

IPM

OM

0

0

1

2

3

3

R

H

Arc

4

5

2

1

 

Arme courte (AdP-) (Infanterie)

6

0

 

Psiloi

0

36

IPD

OD

0

1

1

3

3

3

N

N

Javelots

2

4

2

1

 

Arme courte (AdP-) (Infanterie)

6

0

 
Les LI Perses peuvent être regroupés en une seule unité  
Les Pisidiens sont incompatibles avec les Pantodapoi et les Compagnons  
Si des Pisidiens sont présents, le maximum de figurines de cavalerie est de : 15  
Les minima sont donnés pour des armées d'environ 1000 points, permettant de longues parties d'une soirée entière. Pour des parties plus courtes, n'hésitez pas à les diviser.

======================================================================================================================================================

Caractéristiques en Charges A&M

Liste 206 : Diadoques mineurs (323 à 319 avant J-C)

Min Max Nom Type Moral Armes
1 1 Général en chef HC Reg L
0 4 Généraux HC Reg L
    ou HI Reg P, B
0 4 Agema HC Reg A L
0 12 Compagnons HC Reg B L
0 18 Colons Macédoniens HC Reg C L
0 44 donner à tous les HC la FCO      
0 36 Hippakontistai LC Irr C J
0 12 Thraces LC Reg C J
12 24 Vétérans MI Reg B P, B
0 45 Pantodapoi MI Reg C P, B
90 150 Misthophoroi LMI Reg C J, B
0 60 donner une LL à des Mistophoroi      
0 75 entrainer des mistophoroi en MI Reg C, P, B      
0 90 Montagnards d'asie LMI Irr D J, B
0 90 passer tous les montagnards en Pisidiens Irr B      
6 18 Archers perses LI Irr C A
0 18 Frondeurs perses LI Irr C FR, B
0 60 Archers levés LMI Irr D A
0 36 Psiloi LI Reg C J, B
Les LI Perses peuvent être regroupés en une seule unité
Les Pisidiens sont incompatibles avec les Pantodapoi et les Compagnons
Si des Pisidiens sont présents, le maximum de figurines de cavalerie est de : 15

Tous droits réservés © Vincent Hérelle+Philippe Bondurand, 2002-2009

Introduction générale

Comment utiliser ces listes d'armées

Comment établir soi-même une liste d'armée

Addenda

Abréviation des armes

Sommaires des Listes

Sommaire Historique (incomplet mais commenté) :
1 De l'aube des temps à la guerre du péloponnèse 94 listes
2 D'Alexandre le Grand aux grandes invasions 93 listes
3 Des Armées Médiévales aux premières armes à feu 97 listes
4 Loin de la Méditerrannée (Chine, Inde, Japon, Amériques) 97 listes


Sommaire Géographique :

1 Tome 1 : L'Europe
2 Tome 2 : L'Asie
3 Tome 3 : L'Afrique, Les Amériques et l'Océanie